Rétro : Paris-Pékin à vélo 2008, la croisière verte (épisode 12)

En 2008, 118 cyclistes s’élancent de la capitale pour rejoindre Pékin à vélo. Nous revenons sur cette odyssée épique dont le but est de promouvoir les valeurs intrinsèques du cyclotourisme.

Nos aventuriers arrivent en Moldavie, ce nom de pays ressemble fort à un album de Tintin le reporter et pourtant il est bien réel puisqu’il est enprunté par le Paris-Pékin 2008 !

Note aux lecteurs : depuis le 16 mars, nous écrivons quotidiennement et parfois fort tard, cette petite chronique sans prétention, pour vous donner quelques nouvelles de notre étonnant périple. Depuis ce jour, nous sommes parvenus à vous envoyer tous les jours, cette information. Dans la mesure du possible, nous rédigerons tous les jours à venir ce papier. Mais, les conditions d’accès à Internet devenant aléatoires, nous ne sommes plus certains de pouvoir vous envoyer tous les jours ce message. En vous remerciant de votre compréhension.

À la découverte de la Moldavie

Etape 31 : Albota de Jos – Tataburnary

Vendredi 18 avril 2008
Distance : 132 km – Dénivelé : 999 mètres
Départ : 7 h – Arrivée 21 h
MOLDAVIE – UKRAINE

Une étape pénible

Cette fois, nous avons quitté nos normes habituelles et nous entrons dans des périodes plus difficiles quant aux conditions de vie. Nous avons voulu l’aventure. Elle commence vraiment !

Pour débuter notre journée, passage en douane pour entrer en Ukraine. Pour le première fois, nous ne sommes pas favorisés : véhicules et cyclos doivent patienter plus de quatre heures pour avoir le droit de continuer le parcours. Rien que pour les camions et camionnettes il faut passer dans cinq bureaux différents, pour obtenir les cinq tampons magiques.

Chacun est resté calme. La patience est une vertu, dit le philosophe, nous avons été vertueux.

Il nous restait plus de 100 km pour finir l’étape. Courageusement nous avons pris les bosses une à une, pour rejoindre le bivouac prévu. À 21 h, enfin, de nuit l’arrivée. Bonne surprise : plus de camping ! Dans la journée, grâce au maire de la ville et à un professeur de Français, l’encadrement a trouvé un hébergement en dur dans un collège, ou nous pouvons installer nos duvets dans trois salles. Ouf, nous avons frisé la correctionnelle.

Jean-Claude, le cuisinier, et son équipe avaient préparé dans la cuisine mise à notre disposition par le proviseur : potages, rations pâtes, à volonté. Couchage à 23 h. Petit problème : pas de douche, deux robinets pour tous, des toilettes disons épouvantables. Le confort aussi change de style ! Ce manque total de confort, soude l’équipe, et ce soir à Odessa, nous profiterons pleinement d’un hôtel, avec jour de repos.

Revivez de l’intérieur cette fabuleuse épopée à vélo à travers les différents épisodes que nous vous proposons sur Cylomag.

Épisode 1 : Cliquez ici
Épisode 2 : 
Cliquez ici
Épisode 3 : 
Cliquez ici
Épisode 4 : 
Cliquez ici
Épisode 5 : 
Cliquez ici
Épisode 6 : 
Cliquez ici
Épisode 7 : 
Cliquez ici
Épisode 8 : 
Cliquez ici
Épisode 9 : 
Cliquez ici
Épisode 10 : Cliquez ici
Épisode 11 : Cliquez ici

Toutes les infos sur www.parispekinavelo.com

Texte et photos : Henri Dusseau
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.