Pratiquer le vélo, c’est protéger l’environnement!

En conditions réelles de randonnée, nous, cyclotouristes, avons parfois tendance à oublier les réflexes que nous avons pourtant au quotidien. Quelques gestes simples qui deviendront pourtant des mécanismes! Par exemple, reprenez tous vos déchets et placez-les dans une poche pour les trier à la fin de votre périple. Après une manifestation, le parcours est encore trop souvent souillé de déchets (emballages de gels et barres énergétiques par exemple), de chambres à air percées…

Vous pouvez également recycler vos chambres à air (un club de canoë s’en sert pour arrimer ses bateaux) ou vos pneus (quelques artistes font des ceintures avec la surface cramponnée). Même si nos amis cyclotouristes ne sont pas dans un contexte de compétition, il n’est pas rare de constater que certains utilisent encore des bombes anti-crevaison qui comportent des produits nocifs pour l’utilisateur comme pour l’environnement (ammoniaque, solvant, gaz propulseur…).

Concernant votre monture, si celle-ci arrive en fin de vie, il est toujours possible de la confier, gratuitement bien entendu, à des associations ou recycleurs, qui se chargeront d’une éventuelle remise en état. Une seconde vie pour votre vélo en quelque sorte !

Pour résumer, inspirons-nous de Jean-Louis Etienne :

« Il faut agir sur sa propre personne, sur un petit groupe d’individus, là où on peut intervenir. Plus la cible est lointaine, moins nous avons de solutions à proposer. On peut agir dans son jardin ».

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.