Les actions de la commission Féminines de la Fédération française de cyclotourisme

À la Fédération française de cyclotourisme, les femmes tiennent un rôle important et leur nombre tend à se développer davantage par le biais de la commission Féminines qui leurs est spécialement dédiée.

Dans le cyclotourisme et spécialement à la Fédération, les femmes sont déjà bien présentes. Faut-il le rappeler, mais la présidence est assurée par une femme, Martine Cano. La Direction technique nationale par une autre femme, Isabelle Gautheron et le bureau compte quatre femmes à des postes clés.

Pourtant au sein des licenciés, elles ne sont que 17 % à adhérer à un club. Quel est le frein ? C’est justement le travail de la commission Féminines de rassurer et d’encourager la pratique du vélo au féminin.

Rencontre avec Lydie Chenot, co-présidente de la commission Féminines

Lydie Chenot est une nouvelle élue au sein de l’organigramme de la Fédération française de cyclotourisme. Elle est co-présidente de la commission Féminines depuis la nouvelle élection du bureau en janvier 2021.
Elle épaule Marie-Christine Dudragne en charge de la commission Féminines et du Pré-accueil. Son rôle est d’aider et de porter des projets cyclotouristiques, afin de soutenir le vélo au féminin et ses nouvelles pratiques (longue distance, voyage à vélo, autonomie, etc.).

Comment avez-vous débuté à vélo ?


Bien que pratiquant le vélo comme madame et monsieur tout le monde, j’ai commencé à pratiquer plus assidument le VTT, lorsque notre fils (enfant) a adhéré à un club VTT.

Quand je le pouvais (obligations professionnelles !), j’ai aidé à l’encadrement de l’école VTT et en parallèle, je me suis lancée des défis sportifs VTT (TransMaurienne, Chardon Lorrain, la Forestière, la VTTissime , etc. ). Puis au fil du temps, ma pratique a évolué vers le vélo de route.

Combien d’années de licence ?


Je suis licenciée à la Fédération française de cyclotourisme depuis huit ans, je suis secrétaire de mon club « Les cyclos du Bischenberg » à Bischoffsheim (Alsace). 

Mon engagement sportif et associatif s’est traduit par une envie d’aller plus loin et donc de m’intéresser aux formations d’éducateur proposées par la Fédération. Aujourd’hui, je suis monitrice fédérale et membre de la commission Féminine du comité départemental  de cyclotourisme d’Alsace.

Vous êtes co-présidente, comment sont réparties les tâches ?


La commission Féminines a donc deux co-présidentes, Marie-Christine Dudragne et moi-même. Le but de cette commission est de favoriser, de développer la pratique du vélo au féminin et de soutenir l’intégration des féminines.

Chacune a des axes d’effort dédiés. En ce qui me concerne, développer et animer un réseau d’ambassadrices afin de permettre les échanges et les remontées de bonnes pratiques, d’actions féminines locales, de manifestations, de portraits, un agenda et la mixité qui implique toutes et tous ensemble dans les actions à mener.

Les événements féminins de la Fédération française de cyclotourisme


L’événement majeur est « Toutes à vélo » qui a eu lieu les 11 et 12 septembre 2021 à Toulouse ! Ce sont 3 000 femmes venues à vélo de toutes les régions de France et d’Europe en voyages itinérants de 200 à 1 500 km pour découvrir Toulouse et célébrer la troisième édition de « Toutes à vélo » !

Autre événement avec un fort potentiel, « 200 nanas sur 200 bornes » organisé par Élisabeth Lavaill et l’Audax club parisien. 

 

La femme est l’avenir de l’homme chantait Jean Ferrat et si elles étaient également l’avenir du voyage à vélo ?

Texte et vidéo : Jean-Pierre Giorgi – Photo : Jean-Luc Armand
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.