Rencontre des féminines d’Occitanie

Héritier du Voyage itinérant des féminines de l’ex-ligue des Pyrénées, le premier week-end de Convergence féminines s’est déroulé les samedi 07 et dimanche 08 avril.

Texte : Georges Golse – Photos : Philippe Deveaux, Georges Golse, André Hérédia

Un lieu de rencontre : la cité de Carcassonne. Une consigne : rejoindre la capitale audoise en toute autonomie en traçant des rayons à partir de points de jonction : Saint-Ferréol, Ceysse, Camplong, Castelnaudary, Perpignan ou Béziers. Un invité redoutable et détestable : le vent d’Autan déchaîné. Une réussite avec 180 participantes qui représentaient les 13 départements du Comité régional d’Occitanie et 59 clubs.

La légendaire Dame Carcas était ravie d’accueillir tant de Dames à l’intérieur des remparts de la Cité. Comme elle, elles avaient résisté, lutté… Elles avaient affronté les rafales du vent violent, ballotées telles fétus de paille. « J’ai testé les petits braquets de montagne » positivait une Pyrénéenne ; de leur côté, Caroline et Véronique, deux Gersoises du club de Mirande avaient un large sourire, ravies. Elles avaient rejoint le club en septembre après avoir longtemps roulé en solitaires : « Appartenir à un club FFCT nous permet des rencontres, une ouverture ; nous sortons du Gers et nous sommes enchantées de ce week-end ! »

Après l’arrivée des différents groupes, André Hérédia, le régional, président du Cyclo Vélo Club Carcassonnais a conduit une visite pédestre et insolite du monument par les lices, les faubourgs ouest et le talus nord afin d’appréhender au mieux le monument et son histoire.

Ne restait plus alors qu’à rejoindre, vent dans le dos, le Gîte étape à Félines – Poulharès. Une longue soirée festive commençait avant de reprendre le collier pour un retour avec un climat « frisquet », « tristounet » et humide. Certaines d’entre elles rentraient à domicile après 4 jours de voyage en toute autonomie.

Philippe Deveaux, président du Coreg pouvait conclure ainsi : « Cette convergence avait pour objectifs de partager un bon moment entre filles du CoReg et de mettre en valeur, la pratique du voyage en vélo de façon autonome. On peut dire que ces deux objectifs ont été atteints. Je ne voudrais pas passer sous silence l’affreuse météo du week-end et le courage exceptionnel des 180 participantes. Elles ont fait preuve de pugnacité et de persévérance. »

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.