Le club de Samatan invite les femmes à découvrir le cyclotourisme via le VAE

Après une expérience réussie lors « Mai à vélo », le club de Samatan réitère ses initiatives afn d’intégrer plus de femmes au sein des pelotons.

À l’initiative du président de la Roue Libre Samatanaise Gérard Hiam, cette invitation a pour but de faire découvrir les joies du vélo et de la découverte de leur  territoire à un maximum de femmes. Le parti pris de cette initiative a été de passer par le biais du VAE (vélo à assistance électrique).

Pour cela le club a proposé dès la rentrée de septembre trois rendez-vous encadrés et adaptés à ces néo-cyclistes. Par le biais d’un univers ludique et sécurisé, Gérard a gagné la confiance d’une dizaine de femmes. Toutes ont apprécié cette expérience et sont prêtes à rejoindre le club.

Rencontre avec le président Gérard Hiam

Comment est née cette idée de sorties à destination des femmes ?


Il manque une structure réservée aux femmes pour la pratique du VAE, les clubs sont en général assez masculins. Pour débuter sereinement, un groupe exclusivement féminin permet de bien appréhender la pratique du vélo ou du VAE.

Vous avez dès le départ proposé  trois sorties gratuites et encadrées. Pourquoi trois ?


La raison réside dans les obligations de la Fédération française de cyclotourisme. L’assurance club permet d’assurer les trois sorties pour les non-licenciées. Trois sorties sont nécessaires pour bien évaluer l’envie de rouler et faire la connaissance du groupe. Le flyer de la Fédération « C’est la rentrée rejoignez-nous » est un support attractif pour proposer une première rencontre.

Comment avez-vous recruté ces femmes ?


Les femmes ont une demande. Elles ont profité de notre présence à la journée des associations pour s’inscrire au stand du club. Seules, elles hésitent à venir dans un club d’hommes. En garantissant que nous commencerons par des parcours pas trop difficiles, en groupe et en balade tranquille, elles acceptent de se lancer. Une réunion préalable a permis de leur donner confiance avec beaucoup d’explications sur le déroulement des sorties.

Le groupe en balade lors de la deuxième sortie.

Comment se sont déroulées les sorties ? (ambiance, climat, niveau sportif…)


Au départ les participantes avaient peur de ne pas réussir les parcours et de s’aventurer sur la route avec un VAE. Grâce à notre encadrement  et une responsable sécurité du comité départemental de cyclotourisme 32, petit à petit la confiance s’est installée parmi les participantes. L’effort était à leur niveau, sans difficulté, des arrêts pour boire et savourer la balade. Nous avons pris le temps.

Où avez-vous emmené ces féminines ?


Trois sorties dans trois directions différentes autour de Samatan. La première de 25 km puis 30 km et 50 km.
 

Quel fut le bilan de ces trois sorties ?


Il y a eu sept à huit femmes, presque les mêmes à chaque sortie. Contentes de découvrir ensemble des horizons proches de chez elles. Elles apprécient aussi le mode opératoire des sorties. Sécurité, encadrement, allure du groupe.
 

Pourquoi, il vous semble important d’ouvrir les portes du club aux femmes ?


Les femmes ne sont pas représentées dans le club. Elles peuvent changer un peu les mentalités en sollicitant une formule de la pratique du vélo plus cyclotouriste. D’autre part, sur le plan sécurité, être dans un club c’est pouvoir mieux pratiquer cette activité sportive. Notre rôle aussi est de proposer l’activité vélo à des personnes seules. Ensuite, le club apporte des randonnées, des voyages etc.

Une troisième randonnée avec toujours un grand sourire !

En conclusion, Gérard le clame haut et fort : « Rejoignez-nous au sein de la Roue Libre Samatanaise !

Plus d’informations sur la Roue libre Samantaise :  https://www.facebook.com/La-Roue-Libre-Samatanaise-2108736389379654/

 

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : Gérard Hiam
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.