Comment préparer son voyage à vélo au Canada ?

Le Canada c’est cet immense pays où se côtoient six fuseaux horaires, de l’Atlantique au Pacifique. Le cyclotourisme permet aux voyageurs de découvrir les vastes paysages canadiens, les petits villages pittoresques et l’arrière-pays méconnu des médias traditionnels. Cela demande toutefois beaucoup de préparation. Alors, comment préparer son voyage à vélo au Canada ?
 

Premièrement, il faut commencer par se demander quelles sont les différences majeures entre le Canada et l’Europe. Nous examinerons par la suite les ressources présentes sur place pour les cyclistes. Pour terminer, nous vous présenterons trois suggestions de trajets et circuits à faire au Québec. 

Vélo au Canada, la différence avec l’Europe ?


Il faut bien le dire : tout est proche en Europe. Prenons, par exemple, le chemin de Compostelle qui est un circuit de grande randonnée (GR65) en France et en Espagne. Il est possible de faire ce chemin aussi bien à vélo qu’à pied. Le parcours est très convivial avec de nombreux arrêts en bordure du parcours, ayant, en moyenne, un village-relais à chaque trois ou cinq kilomètres. 

En d’autres mots, le voyageur a accès régulièrement à des auberges, des restaurants et des services qui lui simplifient la vie lorsque vient le temps de gérer la logistique de son trajet. 

Ceci est rarement le cas au Canada. Il y a en effet beaucoup moins de villages et de services à proximité. Par exemple, il est possible de rouler plus de 50 km en une journée sur certaines véloroutes québécoises, et ce, sans croiser un seul village ou une seule personne sur le chemin. Le territoire est vaste et le regard se perd facilement dans le lointain. 

C’est de l’espace grandeur nature tout le long de votre parcours !

Le Canada à vélo


Afin de préparer leur voyage à vélo au Canada, les amateurs de cyclotourisme doivent vérifier plusieurs détails importants avant le départ : 
  • Est-ce que votre vélo est en état de rouler plusieurs centaines de kilomètres ? 
  • Est-ce que vous avez une gourde assez grande pour contenir au minimum deux litres d’eau ?
  • Êtes-vous en mesure de faire des réparations de base sur votre vélo en cas de pépin sur la route ? 
  • Avez-vous fait vos réservations de camping ou d’hôtel ? 
  • Avez-vous prévu vos repas pour pouvoir manger convenablement en chemin ? 
  • En cas de pépin, avez-vous accès à un service de transport à proximité ? 
  • Connaissez-vous bien la région que vous comptez visiter ? 
  • Avez-vous du réseau ? Si oui, avez-vous les coordonnées des services essentiels en cas de problème ?
  • Avez-vous le nécessaire pour combattre les moustiques ?
  • Êtes-vous habillé convenablement ? La température au Canada peut changer rapidement, atteignant des extrêmes surprenants en comparaison de l’Europe. 

Les ressources disponibles pour les cyclistes

Quantum eBikes


Au Québec et au Canada, plusieurs ressources sont à votre disposition pour vous aider à réussir votre voyage à vélo. Par exemple, situé dans le centre-ville de Montréal, la boutique de Vélos électriques Quantum eBikes se spécialise en vélos et bicyclettes à assistance électrique et en accessoires de tout genre. C’est un incontournable pour vous aider à préparer le nécessaire pour votre voyage.  

La certification « Bienvenue cyclistes ! »


La certification « Bienvenue cyclistes ! » est une accréditation offerte par Vélo Québec, un organisme dont l’objectif est de promouvoir l’utilisation du vélo au Québec. Cette certification vous permet notamment d’identifier les établissements touristiques offrant des services adaptés au cyclotourisme. 

Entre autres, ceci vous assurera d’avoir accès à des outils pour des réparations mineures, directement sur votre lieu d’hébergement. Cette certification vous simplifie la vie et vous garantit une certaine sécurité lorsqu’il en est de faire des choix logistiques de voyage. 

La Route verte


La Route verte est un immense domaine cyclable s’étalant aux quatre coins du Québec, avec plus de 5 300 km de circuits, qui passent par plus de 350 villes et villages de la province. La Route verte est la route par excellence à suivre pour un voyage de très longue durée sur le territoire québécois.

Le sentier Transcanadien


Le sentier Transcanadien est l’équivalent pancanadien de la Route verte. Il s’agit aussi d’un immense réseau de sentiers récréatifs. Lorsque la totalité des circuits sera raccordée, le tout s’étirera sur plus de 23 000 km. Il s’agira, à ce moment-là, du plus grand réseau de chemins cyclables au monde, rejoignant les océans Atlantique, Pacifique et Arctique.

Nos recommandations de véloroute au Québec, Canada


De nombreuses véloroutes sillonnent les quatre coins du pays. Faire un choix peut donc s’avérer difficile ! Allez-y selon vos humeurs et vos envies. Voici nos trois suggestions de circuit pour un voyage réussi.

La véloroute des Bleuets


Tout d’abord, une recommandation bien spéciale : la véloroute des Bleuets.

Nous en parlions récemment lors d’un article dédié sur notre site : https://cyclotourisme-mag.com/2022/04/29/la-veloroute-des-bleuets-une-aventure-au-coeur-du-quebec/

La véloroute des Bleuets, c’est un circuit au nord de la ville de Québec, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Épousant les berges du Lac Saint-Jean – une véritable mer intérieure qui se jette dans le fjord du Saguenay, la véloroute des Bleuets, c’est plus de 250 km de bonheur, sillonnant villages et vallées.

Cette véloroute, qui traverse (en partie) le territoire autochtone des Mashteuiatsh, se fait idéalement en trois jours. Toutefois, il est possible de prolonger son voyage sur quatre à cinq jours, étant donné qu’il y a beaucoup de lieux d’intérêt et d’hébergements sur la route. Que ce soit pour les amateurs de gastronomie, les passionnés d’histoire ou encore, pour les cyclistes les plus aguerris, ici, tout le monde y trouve son compte.

Le P’tit Train du Nord


Le P’tit Train du Nord est un parc linéaire donc le tracé suit une ancienne voie ferrée. Le trajet couvre une distance totalisant 200 km, qui traverse les vastes paysages historiques des « Pays d’en-haut » et de nombreuses municipalités. 

On y retrouve notamment le Mont-Tremblant, un des lieux de villégiature préféré des Québécois. Lors de votre trajet, vous rencontrerez l’impétueuse rivière du Diable (ou rivière Rouge). 

Ce chemin se fait habituellement en deux à quatre jours. Il est aussi possible d’explorer les alentours encore plus longtemps, étant donné que la piste est connectée à d’autres chemins qui vous ramènent dans la région métropolitaine de Montréal. 

La véloroute des Draveurs


Située au nord d’Ottawa, la capitale canadienne, la véloroute des Draveurs est un sentier forestier en pleine nature sauvage. Cette véloroute totalise 72 km, également sur une ancienne voie ferrée. Il est à noter qu’il est possible de connecter cette véloroute à la Route des eaux vives pour se rendre au P’tit train du Nord et/ou au sentier Transcanadien pour aller rejoindre Ottawa – si vous allez dans l’autre direction.

Lors de votre voyage au « Pays de la drave », vous longerez le lac Blue Sea, qui est l’un des rares lacs au Québec à avoir de l’eau aussi bleue cristalline, en raison des formations géologiques particulières de cette région. De plus, les autochtones du coin disent qu’il y aurait un monstre habitant les eaux profondes du lac  – ce qui en ferait une sorte de Loch Ness québécois. On dit qu’il serait particulièrement actif lors des nuits sans lune… Avec un peu de chance, votre promenade à vélo pourrait faire partie de la légende ! 

Ce parcours se fait habituellement en une seule journée. Vous trouverez quelques campings et hébergements sur le chemin, rendant un séjour plus long tout à fait possible.

­­Texte : Léry Jicquel – Jean-Pierre Giorgi – Photo : unsplash.com – Véloroute des Bleuets

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.