Santé : Le cyclisme, un sport « porté » peu stimulant pour notre squelette

Il est courant de souligner l’intérêt de la pratique cycliste, sport « porté » qui devrait donc avoir la vertu de protéger notre squelette. Pas d’impact, pas de traumatisme !  Erreur !  

Notre biomécanique (mécanique du vivant) ne répond pas aux mêmes principes que la mécanique classique. Au contraire : en effet ce sont les petits chocs répétés (de la course à pieds, par exemple) qui vont stimuler la construction et l’entretien osseux. L’os est en perpétuel renouvellement.

Les spécialistes parlent d’action « ostéogénique ». Elle permet de ralentir la déminéralisation liée à un éventuel déficit en œstrogènes. Or à vélo pas d’impact, donc peu de stimulations. Sur un vélo, les structures osseuses sont malgré tout sollicitées par les contractions musculaires (via les insertions tendineuses) ce qui peut retarder la déminéralisation. Faire le point sur le capital osseux, auprès du médecin traitant peut s’avérer nécessaire pour une femme ménopausée. Le médecin traitant jugera peut-être utile de faire pratiquer une « ostéodensitométrie » et fera le point sur l’apport alimentaire en calcium et vitamine D. 

En conséquence  

Parmi les activités recommandées pour cette transition dans la vie d’une femme, la pratique du vélo, certainement, mais avec un complément de marche rapide (plus un peu de course à pieds). Mais attention, pour obtenir un effet optimum, il est nécessaire d’engager un niveau de puissance non négligeable : endurance active, voire endurance critique. Autrement dit, il faut sortir ponctuellement de la zone de confort. Le VTT est, de ce point de vue un excellent « support ». 

Article issu d’un article plus long consacré au vélo au féminin dans le cadre de la préparation pour l’événement du vélo au féminin « Toutes à vélo ».
Article paru dans la revue Cyclotourisme, la revue officielle de la Fédération française de cyclotourisme
Lire aussi notre article  : Santé : Le vélo au féminin

Texte article : Daniel Jacob – Photo : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.