Sécurité : Les ralentisseurs de vitesse # 2

Denis Vitiel, président de la commission Sécurité nous livre un panoramique des différents ralentisseurs de vitesse trouvés sur la chaussée publique. Dans cet article petit point sur les ralentisseurs de type coussins.

Ralentisseurs de type coussins


L’utilisation des coussins, également appelés coussins berlinois ou coussins lyonnais est limitée aux agglomérations, aux sections de voies où la vitesse est limitée à 30 km/h, aux voiries internes des aires de service ou de repos routières ou autoroutières, aux voies de lotissement hors agglomération ainsi qu’aux aires de stationnement.

L’implantation des coussins est interdite dans certain cas notamment les chaussées comportant plus d’une voie de circulation par sens.

Dans le cas d’une chaussée à double sens de circulation de 6 m à 7,40 m de large, l’espacement entre les coussins doit être compris entre 1 m et 1,20 m.

Dans tous les cas, l’espacement entre le trottoir et le coussin doit être compris entre 0,70 m et 1,20 m ce qui est très rarement respecté.

Une ligne continue doit précéder et succéder l’implantation des coussins d’au moins 10 m.

Là aussi, on a oublié les cyclistes, en cas de stationnement, il ne reste pas la place au cycliste pour passer par la droite.

Vu que franchir une ligne blanche est interdit, nous sommes amenés à rouler dessus alors qu’avec le poids des véhicules la chaussée est souvent déformée, fragilisant de ce fait les coussins.

La largeur recommandée au sol est comprise entre 1,75  m et 1,90 m, la largeur du plateau est comprise entre 1,15 m et 1,25 m, la largeur des rampants latéraux est comprise entre 30 et 35 cm pour les rampants avant, et arrière entre 45 et 50 cm.

La longueur totale est comprise entre 3 m et 4 m et la hauteur recommandée se situe entre 6 cm et 7 cm.

Il en existe en béton avec des risques de casse ou en caoutchouc s’ouvrant avec le temps, tous deux dangereux pour les cyclistes.

Nous aborderons la semaine prochaine les ralentisseurs de type dos d’âne et plateau.

Retrouvez l’article #1 consacré aux ralentisseurs de type dos d’âne et trapézoïdal en cliquant ici

Article issu de la revue Cyclotourisme de novembre 2020 (n° 706), la revue officielle de la Fédération française de cyclotourisme

Texte et photos : Denis Vitiel, président de la commission Sécurité
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.