Fête du vélo en Corbières Minervois, par les chemins de vignes

Les Cyclos Corbières Minervois ont placé l’édition 2019 de la Fête du vélo sous le signe du vintage, comme un clin d’œil vers le vélo utilitaire, celui que les vignerons utilisaient pour se rendre à pied d’œuvre en empruntant les chemins des vignes…  

Et oui, en ce dimanche ensoleillé, nous étions 90 à parcourir ces chemins tracés autour du charmant village d’Escales. Pour notre plaisir, notre loisir. En oubliant que le vélo était, naguère, l’unique moyen de transport pour aller au travail ou au marché.  

Marcel Andrieu, la cheville ouvrière de l’organisation, aurait bien aimé que les participants ressortent des greniers ou des caves, les vélos de famille… Toutefois, certains ont joué le jeu, chevauchant un « demi-course » des années soixante, un maillot légendaire… mais le VTT était plutôt à l’honneur et bien utile sur ces chemins parfois chaotiques.
La Fête du vélo est avant tout la fête en famille. Qui a entraîné l’autre ? Les enfants ou les parents ? À l’arrivée, des visages heureux, des cyclistes fiers d’avoir réussi le parcours bleu, vert ou orange,  vers les villages de Tourouzelle, Castelnau, Montbrun ou Roquecourbe. Certains ont  enchaîné les trois après un passage au ravitaillement tenu par les bénévoles attentionnés.   

De belles histoires


Ce sont ces familles – 25 enfants – qui ont partagé une matinée de plaisir, de vélo, de découvertes, à travers les vignes, les pinèdes, la garrigue dont la température estivale avait réveillé les senteurs. Les enfants ont tous reçu des souvenirs offerts par le club et le comité départemental représenté par son président Bernard Séverac.  

C’est aussi cette famille britannique habituée des prestigieuses manifestations vintages : Eroica en Italie, en Espagne et même Afrique du Sud. Maman son beau maillot de laine et sa casquette, en compagnie du jeune fils. Papa et son maillot à damiers pilotant le tandem où était juchée sa fille portant fièrement un maillot Eroica de la collection maternelle.  

Et comment ne pas évoquer le vélo d’Henry.  Henry Schenato est maire d’Escales. Lorsqu’à l’automne dernier, Marcel Andrieu vint lui présenter le projet de cette manifestation, il fut enthousiaste et se souvint que, dans le grenier,  il avait conservé le vélo de son papa. Du vélo acheté au sortir de la guerre, il ne restait que le cadre, le guidon et les garde-boue. De vide-greniers en sites internet, il rassembla les pièces manquantes et le remit en état. Et là, il n’y avait plus qu’à… qu’à se mettre en selle et redécouvrir, avec les enfants, les chemins et les petites routes. «  À vélo tout est plus beau… » devait-il confirmer lors du repas qui réunissait une centaine de convives, heureux d’avoir été de la fête.

Retrouvez également sur la Fête du vélo 2019 en cliquant ici

Texte : Georges Golse  – Photos : Georges Golse, Marcel Andrieu, Marc Escato 
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.