TITRE_ROSE_MAG]Les 50 ans du club cyclotouriste de Lanester[/TITRE_ROSE_MAG]
Nous tenions à souhaiter un joyeux anniversaire au club cyclo de Lanester. Cinquante ans est un âge symbolique, celui de la maturité !

Lanester est une commune du Morbihan en Bretagne Sud. Le club dirigé par Marc Gazeau fêtera ses 50 ans le 16 décembre prochain. En effet c’est en décembre 1973 que fut créé le club par une poignée de passionnés. Remarque amusante, un licencié de la première heure est toujours membre du club, il est aujourd’hui âgé de 78 ans.

Pour fêter cet anniversaire, il a été convenu de créer plusieurs événements comme un « Brevet des 50 bougies », une sortie nocturne ainsi qu’une conférence-débat sur les voyages à vélo au long cours. Ces événements s’étaleront sur plusieurs mois jusqu’au mois d’octobre.

Notre présidente membre du club


Il est à noter que le club de Lanester compte en ses membres, une féminine un peu particulière puis qu’il s’agit de notre présidente Martine Cano. Elle est licenciée à Lanester depuis 1982. Son mari Jean-Claude avait été président du club jusqu’en 2012.

À l’époque, se souvient Martine Cano, nous étions jusqu’à vingt-cinq sur une Semaine fédérale car nous avons toujours privilégié les grandes manifestations comme Pâques-en-Provence ou la Semaine fédérale. Ce club a toujours eu beaucoup de féminines grâce aux couples, elles sont toujours présentes et représentent environ 40 % des licenciés. Même si aujourd’hui, il y a moins de couples.

Le club compte aussi de grands voyageurs qui à leurs retours partagent leurs récits et nous incitent aux grands voyages. Pour la présidente, l’essence du cyclotourisme c’est la découverte et la rencontre avec d’autres cyclistes. Nous avons eu la chance de faire de beaux voyages à l’étranger. C’est une belle ouverture d’esprit conclue Martine Cano.

 

Rencontre avec le président de Lanester,Marc Gazeau

Quel bilan pouvez-vous faire de ces 50 ans ?


À la création, les fondateurs appréciaient leurs sorties dominicales et les grands rassemblements. Jeunes actifs ils étaient pleinement impliqués dans la vie du club parfois avec enfants. En témoignent les très nombreuses coupes glanées lors de leur participation à de multiples sorties organisées par d’autres clubs.

À l’époque, nombre d’entre eux avaient l’habitude de se rendre au travail à vélo comme les employés de l’Arsenal. Le nombre d’adhérents fluctue : 75 en 1993 redescendu à 34 en 2008 remonté à 55 en 2014 grâce notamment au pré-accueil pour atteindre 79 en 2018. Aujourd’hui nous sommes 63 licenciés avec une moyenne d’âge supérieure à 60 ans.

 

Marc Gazeau à gauche sur la photo lors de la Semaine fédérale à Loudéac.

Comment voyez-vous l’avenir du club ?


Avant, les gens roulaient le dimanche matin et participaient à la Semaine fédérale. Aujourd’hui, ils sont toujours en club mais s’organisent pour vivre en plus des escapades personnelles.

En effet, au club sont proposées, l’après-midi, quatre sorties hebdomadaires sur deux niveaux de pratique, balade et rando avec une sortie plus sportive de quelques-uns le dimanche.

Les jeunes licenciés trouvent dans l’association l’esprit famille. La mobilité évolue et il nous faut adapter nos créneaux pour capter un public plus large.

Mon ambition est de redonner de l’envie à partager des rendez-vous conviviaux réunissant les différents groupes. Parmi les axes de développement à étudier, l’ouverture à plus de vélo à assistance électrique et le VTT.  Nous allons aussi privilégier les sorties hors du département pour apporter un élément de découverte ce qui est propre au cyclotourisme.

Quels sont les événements pour cet anniversaire ?


Le premier événement se tiendra en mars lors de la « Fête du Timbre » dont le thème cette année 2023 traite du « voyage à vélo ». Si le facteur effectue encore sa tournée  vélo, en écho nous présenterons la place du vélo dans les voyages (films et un focus sur les nouveaux métiers autour du vélo) ainsi que les activités de notre club.
 
Le samedi, une promenade en vélo passant par les sites postaux suivra le voyage du courrier. Tout ce travail s’effectue en collaboration avec une association philatélique. Les autres événements ont été cités en préambule.

La part des féminines dans le club ?


Sur 63 adhérents, on dénombre 24 femmes et 26 hommes. Chez les adultes, nous sommes quasiment à une parité et nous en sommes très fiers ! Sans oublier nos 13 jeunes. Si un tiers du comité directeur est féminin à contrario, les femmes occupent deux des trois postes du bureau.

Vous avez créé depuis 2014 une École française de vélo mais depuis le Covid, vous avez du mal à motiver les jeunes ?


L’année 2018 marque l’apogée avec dix-neuf jeunes. Malgré le dévouement des encadrants, l’effectif est descendu à treize enfants fin 2022 ce qui est un seuil critique pour la survie de la section. Avec le chèque association, la collectivité de Lanester a soutenu la dynamique associative. Nous gardons espoir et suite à des actions de communication, nous avons récemment enregistré deux nouvelles recrues.

Initiée sous la présidence de Roger Querré, la piste d’initiation à la circulation à vélo dessinée par le club a été lauréate du budget participatif 2017. Comment est utilisée cette piste ?


Nous l’utilisons avec des élèves aguerris de l’école primaire et au début de l’école cyclo. Passé le stade de l’agilité et de la conduite à tenir sur l’espace public, nous emmenons les enfants licenciés sur la route.
 
Un regard mécanique y est également porté d’autant qu’un totem de réparation vélo avec station de gonflage y a été installé en septembre par la mairie. Cet espace est aussi apprécié lors des journées Sécurité routière. Son emplacement ouvert sur un parc en facilite la libre fréquentation.

Vous avez participé à votre première Semaine fédérale, comment avez-vous perçu ce grand rendez-vous ?


Le rassemblement de plusieurs milliers de cyclistes a pu freiner l’envie de m’y rendre. Certes j’ai ressenti cette notion de concentration dans le village fédéral mais les stands d’exposants sont autant de lieux d’actualité et le barnum propice aux rencontres éclairantes avec d’autres clubs. Un bémol toutefois, la saturation rapide des hébergements quand on n’est pas cyclo-campeur.

Une fois sur route, quel régal ! On évolue à sa guise en compagnie de connaissances comme au sein de groupes de taille raisonnable en échangeant quelques conversations avec des passionnés. Liberté à chacun de fixer son parcours en fonction de sa forme et/ ou de son équipement. Le tracé du jour choisi, je me suis laissé guider pour la découverte de nouveaux paysages.

Plutôt que le pique-nique du jeudi, j’ai davantage préféré les points de ravitaillement disséminés sur les parcours, plus conviviaux. Tardivement, j’en retire une belle expérience humaine. Ceux qui en ont attrapé le virus plus jeune ont encore de belles perspectives, nous n’en sommes qu’à la 84e Semaine fédérale.


Toutes les informations sur le club et les événements liés à l’anniversaire sont à retrouver sur https://www.club-cyclo-lanester.fr/index.htm

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : Club Cyclo Lanester
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.