Nutrition : la part belle aux légumes et aux légumineuses  !

Les légumes et légumineuses sont les alliés du sportif, ils sont la base de notre alimentation. Quels en sont les bénéfices ?

Les prix et notamment ceux de l’alimentation continuent d’augmenter. Ne nous en affligeons pas, ce peut-être au contraire une opportunité : l’occasion d’infléchir nos habitudes alimentaires pour un double bénéfice, notre porte-monnaie et notre santé. 

Il ne s’agit pas ici d’inciter le lecteur à se convertir au végétarisme, ni à changer radicalement le contenu de nos assiettes. Simplement modifier légèrement nos repères en termes de logique et de proportions. En effet nous restons persuadés que « manger riche » suppose, par exemple, de garnir notre assiette d’une belle entrecôte d’au moins 250 g accompagnée de quelques légumes décoratifs ! Avec cette représentation, pour peu que nous options pour une viande de belle qualité, le budget alimentaire risque d’être conséquent. Or ce « manger riche » qui serait bon pour la santé est une illusion qu’il est temps de remplacer par un « manger juste ».

Il ne s’agit pas de nous priver de protéines animales, surtout si elles sont de qualité, mais de renverser la logique. À savoir  : partir d’une base de savoureux légumes (à volonté) accompagnés éventuellement d’une portion de viande ou de poisson. Il faut bien garder à l’esprit que les besoins de notre organisme en protéines animales n’excèdent pas 100 g par jour, viande ou poisson (équivalent à deux œufs). Au-delà, c’est du luxe  ! Pas besoin, en effet de manger de la viande rouge pour entretenir ou développer notre musculature. De même qu’avoir recours à la cervelle de veau pour prendre soin de nos neurones. 

Les fruits, sont également d’excellent complément !


C’est ainsi que nous tirerons bénéfice à nous intéresser de très près aux légumes et légumineuses afin d’en faire la base de notre alimentation. Sur cette base que nous pouvons consommer sans modération, il nous suffit d’incorporer quelques protéines animales de qualité. Un complément de fruits et nous avons un déjeuner dont la qualité nutritionnelle apportera nutriments, fibres et oligoéléments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.
 
Pour compléter et équilibrer les apports journaliers, rappelons que le petit-déjeuner est l’occasion d’apporter, entre autres, des lipides de qualité : amandes, noix ou noisettes, avocat avec un assaisonnement à base d’huile de colza et d’olive, fromages (frais de préférence) seraient les bienvenus. Quant au repas du soir, une soupe ou purée de légumes variés plus fromage ou yaourt avec compote permettent digestion paisible et sommeil réparateur. 
 
Texte : Daniel Jacob, instructeur fédéral, remanié par Jean-Pierre Giorgi – Photo : Pixabay

Extrait d’un article issu de la revue Cyclotourisme n° 727– octobre 2022. Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez commander les numéros à l’unité sur notre boutique fédérale.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.