Les Dubreuil, une famille de cyclos en or !

Présenter la famille Dubreuil, sans être trop long, s’est avéré un exercice très difficile tant leurs engagements dans le bénévolat ont été riches.

Dans la famille Dubreuil, il y a d’abord Claude, 86 ans, son épouse Francise aujourd’hui disparue, son fils Éric, sa belle-fille Karine et le petit-fils Théo, tous très engagés comme nous allons le voir.

Honneur au doyen


Pour Claude il n’y a pas eu que le vélo puisqu’au sortir de la Seconde Guerre mondiale, ce fut tout d’abord du basket dans le Loiret puis en Haute-Savoie, joueur puis entraîneur, arbitre et pour clore le chapitre pendant douze ans au comité départemental FFBB, il reçut ses premières récompenses, médailles de bronze et d’argent, avec la FFBB.

Et le vélo ?


Ce sera tout d’abord de la compétition au cœur des années cinquante à la Pédale annécienne… deux grosses chutes et surtout un service militaire de vingt-sept mois avec l’Algérie comme pour tous les jeunes de cette époque. Le cyclotourisme viendra naturellement en 1979 à l’ASO-SNR cyclo (Association sportive ouvrière de l’usine SNR) pour accompagner son fils Éric qui entre à l’école cyclo.

Très vite, Claude rejoindra le comité du club pour en devenir plus tard le président. Père et fils deviendront initiateurs puis moniteurs dans la foulée. Sous sa présidence seront organisés divers déplacements tels Bordeaux-Paris, des séjours avec les jeunes et bien d’autres initiatives.

Entrée au CoDep 74


Arrive la fin des années quatre-vingt avec en « toute logique » l’entrée au sein du comité départemental de cyclotourisme de Haute-Savoie (CoDep 74) à la commission photo – une autre passion – en étant aussi responsable de l’organisation du Tour du lac Léman. De 1991 à 1999, Claude prendra la présidence de ce comité et l’animera de façon exceptionnelle : édition d’un calendrier départemental, d’un guide cyclo en Haute-Savoie, trimestriellement un document pour les clubs avec infos de la Fédération, de la ligue et du CoDep.

Voyant les accidents se multiplier chez les cyclos, il fera le stage d’IDSR (intervenants départementaux de sécurité routière) avec ensuite une enquête avec la préfecture et des actions avec le conseil général et l’agglomération d’Annecy aboutissant à la réalisation de pistes cyclables dont la continuité du tour du lac mais bien d’autres également tels qu’un schéma cyclable sur Annecy et sa banlieue, le balisage de circuits, tenue de stand à la foire et lors de la journée des associations.

Nous n’oublierons pas la mise en place de formations avec son fils Éric : initiateur, sécurité, mécanique, médicale et communication. Les jeunes ne seront jamais oubliés : écoles passant de trois à neuf et six manifestations annuelles pour cette catégorie : jeux cyclos, journée de l’amitié, critérium route, puis VTT, 100 km Audax, initiation VTT, sortie raquette à neige.

À l’échelon supérieur, Claude entrera à la ligue Dauphiné Savoie à la commission Formation puis au comité directeur fédéral, rédacteur adjoint à la revue Cyclotourisme et responsable de la commission photo vidéo. Nous sommes encore nombreux à l’avoir côtoyé, pendant quatorze ans traitant nos pages « jeunes » secondé dans l’ombre par son épouse Francise sur les divers reportages avec écrits, photos et vidéos.

Cyclo VTT Passion, un club orienté Jeunes

Pour « presque » boucler la boucle, Claude toujours accompagné de son fils Éric, va créer le Cyclo VTT Passion, un club sur la commune d’Épagny (74), axé VTT mais acceptant les routiers.

Il en sera bien sûr le président fondateur. Dès la première année, plus de soixante adhérents dont quarante jeunes. Les années suivantes, les cent adhérents seront atteints et dépassés avec très vite la présidence d’Éric pendant trois ans.
(…)
En 2008, après plus de cinquante ans de bénévolat, Claude a enfin dit stop !
 

Bon sang ne saurait mentir !


Quelques mots sur la filiation. Comme il est dit plus haut, Éric a souvent accompagné son père dans certaines fonctions au sein du premier club de l’ASO-SNR puis surtout au club d’Épagny dont il est toujours un moniteur route et VTT très actif. Il saura accompagner ses jeunes dans des séjours, voire certaines Semaines fédérales. Évidemment il sera élu au sein du CoDep à la commission VTT.
Grand pratiquant lui-même tant en VTT que sur la route, il a déjà reçu de belles récompenses telles la Reconnaissance fédérale et la Médaille d’or Jeunesse et Sports. Quant à Karine, son épouse, elle est de la même veine : finale du critérium national puis plus tard des randonnées Audax sous la houlette de son père, Jacques Massein, capitaine de route, membre du comité du club d’Épagny dans la commission Formation, fonction qu’elle exerce encore aujourd’hui, au comité départemental pendant dix ans.

Et enfin, voici Théo, leur fils qui prendra sa licence à 4 ans et suivra la filière normale avec l’école VTT. Le voilà aujourd’hui à 17 ans, animateur puis initiateur, élu au CD du club dans la commission Jeunes évidemment tout en apportant son aide au CoDep 74. Son ambition, une fois les études terminées : « Prendre la responsabilité du club et succéder ainsi à son père et son papy. »

Pour terminer, nous n’oublierons pas Francise, l’épouse de Claude, disparue en avril. Elle a toujours été à ses côtés dans ses activités de bénévole que nous venons d’énumérer, que ce soit au basket puis au cyclotourisme dès l’entrée d’Éric en école cyclo devenant ensuite une pratiquante chevronnée, la première trésorière du club et bien d’autres fonctions parfois dans l’ombre. C’était donc l’histoire concrète d’une « famille en or » qui a su se transmettre cette fibre dont sont faits tous les bénévoles et chez les Dubreuil, ça n’est sans doute pas terminé.

 Texte issue de la revue Cyclotourisme numéro 729 de décembre 2022. 

Texte : Michel Savarin – Photo : Famille Dubreuil
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.