Mini vélo, maxi bonheur  !

Aujourd’hui, neuf Écoles françaises de cyclotourisme réparties sur huit Comités régionaux de cyclotourisme ont une section « Mini vélo ». Certes, le nombre d’École française de cyclotourisme avec une section « Mini vélo » est encore relativement peu élevé, mais nous avons été tenté de faire connaissance avec elles.

Dans le cadre d’une École française de vélo (EFV), deux types de section peuvent être proposées pour développer les activités auprès des jeunes : « Mini vélo » et « Team vélo ».

L’École française de vélo « Mini vélo » est une section permettant la découverte et l’approche du vélo pour les enfants de 3 à 5 ans, même si parfois quelques plus grands, débutants, intègrent la structure « Mini vélo ». Elle permet l’apprentissage des fondamentaux du vélo par la draisienne (propulsion – équilibre – conduite).

Transmettre la passion


Frédérique, Armelle, Michèle, André et Dominique animent une École française de vélo avec une section « Mini vélo ». Hier, ils partageaient une même envie de créer une telle structure. Aujourd’hui, ils ont en eux une même passion, éprouvent un même bonheur de voir ces bouts de chou s’élancer sur leur draisienne, découvrir l’équilibre sur deux roues puis l’art du pédalage et du pilotage de leur mini-vélo.
 

Comment en sont-ils arrivés-là ?

À Villelaure, dans le Vaucluse
Michèle et André accompagnaient des adultes dans de belles randonnées touristiques. Puis avec les années Covid, l’activité s’est essoufflée et l’envie de plus de diversité, de plus de partage s’est fait sentir. Forts de leurs expériences – André est moniteur fédéral et a encadré une École française de vélo (EFV) pendant plus de dix ans et toute sa vie, Michèle s’est occupée d’enfants – ils ont lancé la section « Mini vélo et draisiennes des 3-5 ans » au sein de leur association Les PédalouDoux Sud Luberon.

En Gironde
Dominique a créé l’association « Mon vélo, ma santé » pour continuer les activités sport-santé et sport sur ordonnance qu’il avait conduites durant plus de six ans au sein de son ancien club, dans le cadre d’un partenariat avec une grande enseigne spécialisée.

À Romilly-sur-Andelle, dans l’Eure, deux mamans, Frédérique et Armelle, ont créé le club « APT Les Mômes Riders » destiné avant tout à accueillir les enfants. Les deux passionnées de vélo et de balades nature sont parties de rien, ont tout organisé et suivi les formations.

Sur le terrain


Mis à part trouver un espace sécurisé, à l’extérieur, les difficultés ou plutôt la difficulté essentielle propre à toutes les écoles reste l’encadrement : nombre de bénévoles, la formation et la fidélisation…  Chacun fait face et compte sur la participation active des parents qu’ils encouragent à se former. Mieux dotée, l’équipe dirigeante de « Mon vélo, ma santé », a licencié trois jeunes stagiaires masters 2 Staps (Apas) mais compte également sur les parents.
 

Cueillir les petits bonheurs

André nous fait partager ses sujets de satisfaction : « Les enfants sont heureux de se retrouver, de nous retrouver, ils évoluent tous différemment suivant leur âge, les plus grands stimulent les petits et les petits se sentent plus grands dans cette aventure. La séance passe très vite, elle n’est pas du tout ennuyeuse ni pour eux, ni pour nous. Le dépaysement est un départ pour l’aventure, la découverte et l’exploration ! » De leur côté, les enfants expriment leur reconnaissance dans des mots tendres et les parents, eux ils voient leurs enfants revenir avec le sourire et cela les réconforte. Ils sont très à l’écoute, ils s’informent, s’intéressent aux activités. « C’est juste génial ce que vous faites, et le temps que vous leur donnez. Les enfants se régalent ! » (Valériane). 

Article complet à retrouver dans la revue Cyclotourisme numéro 729 de décembre 2022.   

Texte : Georges Golse – Photo : APT Les Mômes Riders
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.