Challenge 2022 des Écoles françaises de vélo

Ça bouge dans nos écoles ! Ce sont 322 Écoles françaises de vélo (EFV) qui ont participé au Challenge national. Ce challenge qui prend en compte l’activité et l’implication dans les organisations locales et nationales est le reflet du dynamisme retrouvé des écoles après les années Covid. Cette année la hiérarchie traditionnelle a été bousculée, de nouvelles régions et de nouveaux clubs apparaissent en haut des tableaux.

Ces bouleversements sont sans doute le produit du changement du règlement qui prévoit désormais de nouvelles catégories puisque les classements entre les écoles de moins de 30 jeunes et plus de 30 ont été remplacés par, écoles de moins de 25 jeunes, 25 à 45 et plus de 45 jeunes.

Les vététistes de Sports Loisirs Cerre-lès-Noroy   (Bourgogne-Franche-Comté).

 

Palmarès

Plus de 45 jeunes

  1. Vélo Club Nans Les Pins La Sainte Baume (PACA)                         
  2. Asgu Bertranges VTT (Bourgogne-Franche-Comté)  
  3. Vesoul VTT Bourgogne (Bourgogne-Franche-Comté)

25 à 45 jeunes

  1. Club Vélo Loisirs  (Île-de-France)     
  2. Sports Loisirs Cerre-lès-Noroy  (Bourgogne Franche Comté)       
  3. Cyclo Loisirs d’Évreux (Normandie)

Moins de 25 jeunes

  1. Cyclotrotters Passion (Grand Est)      
  2. Les Cyclos Randonneurs du Perche (Normandie)         
  3. Les Cyclos de Saint Georges (Centre -Val de Loire)

Le pumptrack qui offre un espace ludique.

 

Côté comités régionaux


Côté comités régionaux, avec cinq écoles classées parmi les dix premières dans les diverses catégories, le comité régional Normandie est le mieux représenté dans le haut du palmarès suivi par les comités Île-de-France et Centre-Val de Loire (4 écoles).

Des écoles dynamiques


Si le coût des transports a sans aucun doute freiné leur participation aux événements nationaux, l’activité des écoles a été multiple et variée tout au long de l’année. À côté des activités traditionnelles, les voyages et séjours ont été nombreux tout comme les rencontres inter-structures. Les rallye-raids et les randuros ont toujours la côte auprès des vététistes.

Le Concours d’éducation routière, très prisé dans les écoles.

Si la pratique du VTT, réputée plus ludiques pour les jeunes, est la plus présente, on peut regretter toutefois la moindre activité route. Quelques écoles maintiennent le flambeau et mettent sur pied les brevets Audax et Aiglons qui privilégient la régularité et préparent à la longue distance.

Les routiers de l’AL Toul, une école fidèle à la route.

 

Texte : Georges Golse – Photos : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.