Stop aux violences contre les cyclistes !

La Fédération française de cyclotourisme condamne l’appel à la violence contre les cyclistes prononcé à une heure de grande écoute par une personnalité sur une chaîne de télévision publique.

On ne peut légitimer la multiplication des agressions dont sont victimes les cyclistes ces dernières années. De nouveaux faits inacceptables ont été d’ailleurs commis encore ce week-end, en Gironde : quatre cyclistes ont été violemment et volontairement percutés par un automobiliste.

En 2017 déjà la Fédération française de cyclotourisme rejoignait le mouvement « Mon vélo est une vie » pour favoriser la prise de conscience permettant une meilleure cohabitation entre tous les usagers, et pour sensibiliser à la protection des cyclistes face aux dangers de la route. Depuis elle n’a eu de cesse d’intervenir auprès des pouvoirs publics.

Aujourd’hui, à l’heure où les mobilités douces et l’usage du vélo se développent, avec un déploiement fort de l’éducation au vélo pour les jeunes générations, la situation est alarmante.

Ainsi, la Fédération française de cyclotourisme soutient la démarche d’amendement déposé  par Bruno Studer, le député du Bas-Rhin, qui vise à renforcer les sanctions pénales contre les atteintes volontaires aux cyclistes et autres usagers vulnérables, perpétrées par des automobilistes.

« Soyons responsables : veillons tous ensemble à un partage plus sûr de la route ! »

Pour une route plus sûre !


La Fédération française de cyclotourisme continue d’agir en faveur d’un partage serein des routes et de l’espace public sur tout le territoire. Dans ce cadre, elle forme et informe les collectivités, le grand public et la jeunesse sur les bons aménagements, les usages, les réflexes utiles à vélo mais indispensables aussi pour les automobilistes.

La Fédération française de cyclotourisme appelle à une grande mobilisation pour la sécurité de tous les usagers de la route.

La route est un espace citoyen qui se partage : agissons ensemble !

Texte : Fédération française de cyclotourisme – Photo : Jean-Luc  Armand
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.