Stage Mécanique dans le Grand Est

Si «savoir faire du vélo, ça ne s’oublie pas », entretenir sa bicyclette, son VTT, faire face à une panne en cours de route demande une formation spécifique. C’est le but des stages mécanique que propose la Fédération française de cyclotourisme. Un exemple avec le comité régional de cyclotourisme du Grand Est.  

Les 05 et 06 novembre s’est tenue au CREPS d’Essey-lès-Nancy la première formation « Mécanique» dédiée à l’ensemble des adhérents de la Fédération française de cyclotourisme, sans prérequis afin de revoir les fondamentaux aussi bien sur un pied d’atelier que pour les dépannages terrain.

Ces stages de perfectionnement mécanique sont prévus dans le cadre de la formation continue offerte aux licenciés ; ils sont organisés sur deux journées par les structures locales, souvent à destination des éducateurs mais aussi des licenciés comme ce fut le cas dans le Grand Est.

Une première pour le comité régional de cyclotourisme Grand Est


Organisées par Gérard Malivoir, animées par Philippe Diebolt et Christian Knoll, ces deux journées de formation ont été une véritable réussite à en croire tous les retours très positifs de l’ensemble des participant(e)s issus des quatre coins de la région Alsace, Champagne, Meurthe-et-Moselle, Moselle…

Dans ce cadre très studieux nous étions, dès l’aurore, prêts pour passer en revue les éléments de base de la mécanique et de l’entretien mais surtout écouter et apprendre (par exemple) que non, il ne faut pas graisser une chaîne, ni la lubrifier… mais la « téflonner » !

Des conseils, des retours d’expériences, du partage ont permis à chacun des participantes et participants de remettre à jour ses connaissances et certitudes.

Une formation avant tout pratique


Partir sur le terrain c’est bien mais avons-nous pensé à bien vérifier l’état général de notre monture ?
Avons-nous, dans le groupe, les connaissances et de quoi faire un dépannage même succinct pour pouvoir rentrer tranquillement, sans rester au bord de la route ?

Une grande partie de pratique, nous était donc proposée : savoir réparer une crevaison, démonter sa chaîne, sa fourche, sa cassette, changer câbles et gaines, régler son dérailleur, dévoiler sa roue, purger ses freins, sa fourche, changer les plaquettes, démonter son pédalier…

Mais comme toujours avec les cyclotouristes, ces journées ont été ponctuées de moments conviviaux et de partage de spécialités régionales.

Un programme très complet

Le samedi matin :

  • La trousse de dépannage du cyclo pour son propre vélo, la trousse de l’encadrant adaptée aux vélos des jeunes (ou adultes) qu’il encadre.
  • Le réglage de base du vélo pour la position du cycliste.
  • La méthode académique pour déposer une roue arrière, réparer une crevaison, le remontage du pneu sur la jante, la réparation d’une chaîne cassée, « dévoilage » d’une roue pour rentrer.
  • Ainsi que diverses autres réparations dites « de terrain ».

Le samedi après-midi : 

  • L’entretien du vélo (graissage, entretien de la chaîne, le changement de câbles, de transmission, butées des dérailleurs…

Et enfin, le dimanche :

  • Les réparations plus complexes avec changement de pédalier, purge de freins, entretien de fourches…
Texte : Stéphane Andrezejcak du club Essey St-Max Cyclo – Photos : Comité régional de cyclotourisme Grand Est
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.