De Moncrabeau à Libourne pour rejoindre la concentration régionale de cyclotouristes

Du 16 au 19 septembre, un peloton de féminines a relié le Lot-et-Garonne jusqu’à la Gironde pour participer à la quatrième concentration régionale féminine.

Cette concentration régionale féminine organisée par le comité départemental de cyclotourisme de Gironde fut l’occasion d’une convergence de Moncrabeau à Libourne par un groupe de cyclotes mené par Cécile Lecostey, responsable de la section féminine du comité départemental de cyclotourisme du Lot-et-Garonne. Elle revient pour nous sur cette escapade cyclotouriste de quatre jours.

Jeudi, le grand départ


Il est 8h 30 et nous sommes onze : Caroline, Jeanine, Josiane de l’ASPTT  d’Agen, Elisabeth, Jacqueline, Monique, Sylvie du GCA, Valérie de Marmande cyclo, Françoise, Nadine de l’U.C St Sylvestre et moi-même, Cécile de Nérac, à nous retrouver à Moncrabeau pour rouler vers Libourne où a lieu la quatrième concentration régionale féminine. Nous sommes accompagnées par Jacques, secrétaire du comité départemental, pour la logistique.

Après un départ festif donné par le maire, nous voilà parties ! Nous roulons quelques kilomètres et découvrons Vianne, parcourons longuement ses ruelles médiévales. Nous reprenons la route, petit accrochage entre cyclotes heureusement sans gravité, mais Sylvie changera sa patte de dérailleur à son retour…

Nous voilà à Buzet et quel plaisir de voir Dany et Pierrot du club de Marmande arriver à notre rencontre ! D’autant plus que Dany nous a cuisiné un cake salé et un délicieux gâteau au chocolat. C’est la pause pique-nique, bien que nous n’ayons pas beaucoup roulé…

La vallée de la Garonne présentant des routes plates et monotones, nous roulons rapidement, retrouvons le canal de Garonne et arrivons pile à l’heure prévue au musée de Couthure-sur-Garonne où grâce à la réalité virtuelle nous sommes « sauvés des eaux ». Pour les lecteurs non-initiés, une visite du musée s’impose.

Couthures-sur-Garonne est un village logé dans un méandre de la Garonne et très régulièrement inondé par ses crues. Le musée nous explique les mécanismes menant à l’encerclement du village par l’eau et toutes les stratégies mises en place pour protéger les habitations et ses habitants.

Nous reprenons nos vélos et nous voilà installés dans un gîte confortable, table dressée rapidement, repas copieux dans la bonne humeur avant une bonne nuit de sommeil.

Un nouveau jour se lève…


Petit-déjeuner avec des produits de qualité et nous enfourchons nos vélos pour attaquer de belles côtes que nous gravissons toutes plus ou moins allègrement. Nous voilà à Blasimon où de délicieuses pâtisseries nous attendent dans une maison d’hôtes repérée par Jacques et Valérie lors de leurs pérégrinations printanières.

De nouvelles côtes et nous voici aux portes de Saint-Émilion dont nous gravirons la montée pavée avec un certain sentiment de fierté. Comme toujours Jacques a précédé notre arrivée et nous attend dans le jardin public table dressée, flammes du comité départemental sorties.

Quelques coups de pédales supplémentaires et nous voilà à Libourne accueillis par les membres du club cyclotourisme de Libourne. Après installation dans notre hôtel, et quelques efforts de coquetterie nous voilà prêtes pour retrouver les cyclotes de toute la région Nouvelle Aquitaine, nous sommes environ 120 venant de onze départements à nous retrouver pour l’apéritif et le repas du soir.

Concentration régionale féminine


Le dimanche 18, nous voilà sur les quais de la Garonne pour prendre le départ de la « balade des Côteaux « qui nous emmènera sillonner à travers les célèbres vignobles. Nous faisons une halte devant le château L’Angélus, traversons le village de Pomerol, nous passons de nouveau par Saint-Émilion et nous nous retrouvons pour le pique-nique… C’est toujours un plaisir de retrouver les filles des autres départements et d’année en année nous voyons un peu plus de jeunes femmes nous rejoindre…

Nous enfourchons nos bicyclettes et nous voilà par une petite route tranquille à Génissac, puis voilà une belle côte à 10 % pour arriver à Grézillac.

Le circuit nous fait rejoindre la Voie verte Roger Lapebie, où nous ferons une pause avant de rejoindre notre gîte au bord du canal. Et vite, nous voilà dans la piscine où nous admirons les magnifiques plongeons de Josiane.

Lundi 19, dernier jour de la concentration


Le soleil est toujours présent, quel plaisir ! Nous prenons quelques photos sur le pont, que nous ne franchirons pas, avant de quitter la Réole, de nombreuses côtes avant d’arriver à proximité de Cocumont où nous rencontrons Jean-Robert, le président du club de Cyclotouriste de Marmande qui nous encourage, très surpris de trouver un groupe de cyclotes pédalant de bon matin.

Quelques kilomètres encore, le circuit est toujours vallonné et c’est la pause-café bien méritée au village de Guérin où nous ravitaillons en pain. Tranquillement nous roulons à présent vers Castelljaloux , nous prenons notre repas au bord du lac et notre café au bar du golf qui ouvrira pour nous ; l’endroit est calme, serein et nous savourons notre dernier pique-nique…

Le paysage n’est plus le même, nous circulons tranquillement sur une route plate à travers la forêt des Landes. Après le dénivelé du matin c’est appréciable… Nous pouvons même converser… Pause et tour du village à Durance… C’est l’habitude du club cyclotouriste de Nérac auquel j’appartiens.

Plus que quelques kilomètres sans relief avant d’appréhender la fameuse côte de Mézin. Nous grimpons toutes à notre rythme sans difficulté et roulons les derniers kilomètres à bonne allure. C’est fourbues mais souriantes que nous restaurons avant nous séparer.

Quatre jours,  337 km, 2759 m de dénivelé


Un grand merci à Élisabeth pour ses précieux conseils techniques, à Francis pour la présentation des circuits, à Jacques et Valérie pour le repérage des circuits et la logistique, ainsi qu’à Jeanine pour la location du camion.

Merci et bravo à toutes pour votre enthousiasme, convivialité, énergie et bonne humeur !

À l’année prochaine, en nous espérant encore plus nombreuses, direction Mont-de-Marsan !

 

Cécile Lecostey, responsable de la section féminine du comité départemental de cyclotourisme 47 – Photos : Tuduri Jacques, Cécile Lecostey 
 
 
 
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.