Rencontre avec Tanguy Cleirec, lauréat de la Bourse jeune voyageur

Tanguy Cleirec a obtenu la Bourse jeune voyageur de la Fédération en 2022 et il  a profité d’une pause  lors de son voyage pour nous accorder une interview et faire point sur son périple à vélo.

Tanguy Cleirec a remporté la Bourse du jeune voyageur international à vélo décernée par la Fédération française de cyclotourisme. Son projet a été retenu  parmi une centaine de propositions pour sa dimension humaine et écologique.

Tanguy Cleirec, jeune actif Grenoblois engagé dans les sujets de société a le vélo dans le sang via de nombreux voyages effectués notamment avec sa mère.
En octobre 2021 il a fait le grand tour du Jura en cinq jours avec sa mère. Ensemble, ils ont fait 310 km ce qui lui a permis de tester son vélo et sa tente en conditions réelles. Sa mère, roulant elle sur un vélo électrique.

Pour découvrir les motivations de notre jeune lauréat, il faut lire l’article : https://cyclotourisme-mag.com/2022/03/30/bourse-du-jeune-voyageur-international-a-velo-un-nouveau-laureat/

Morceaux choisis de la correspondance de Tanguy

« Depuis le dernier mail nous avons, avec Charlie, fini de remonter le Rhône jusqu’à sa source, le col de Oberalppass au milieux des Alpes suisses. Malheureusement, ce dernier étant bloqué par le neige, nous avons été obligés de prendre un train (le petit train rouge qu’on voit sur les tablettes de chocolat) pour passer en dessous. Ce changement de mode de transport m’a obligé à remettre un masque, que j’avais oublié depuis une semaine, une première depuis deux ans ! »

« Une fois l’Oberalppass passé nous commençons la descente du Rhin cette fois, qui a sa source au même endroit que Rhône. C’est rigolo de se dire qu’en fonction de la direction qu’elle prend, une goutte d’eau peut soit descendre la Suisse puis la France ou bien l’Allemagne. »

« Globalement à ce stade on surestime notre avancement de 30 % et il nous aura fallu quatre jours pour faire un trajet qu’on avait estimé à trois. »

« Parfois en fin de journée, avec la fatigue, il m’est difficile de savoir pourquoi exactement je roule. Heureusement que Charlie est là pour partager son énergie. Tout seul je ne sais pas où je j’irai puiser la force d’avancer et de pousser un peu. Mais le lendemain matin après une nuit de sommeil l’énergie est revenue et j’ai de nouveau la sensation d’avancer dans mon voyage vers de nouveaux horizons. »

Pour suivre Tanguy

Facebook : https://www.facebook.com/yuceriel

 

Vous souhaitez postuler à la prochaine Bourse jeune voyageur international à vélo ?


Toutes les informations sont à retrouver sur ffvelo.fr
 
Texte et vidéo : Jean-Pierre Giorgi – Photos : Tanguy Cleirec
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.