A Sauveterre-de-Guyenne, vélo au cœur !

Pour ce week-end de l’Ascension, Sauveterre-de-Guyenne a accueilli la concentration organisée par Codep de la Gironde. Une équipe efficace, bienveillante, aux petits soins pour les trois cents participants que nous étions. Même la météo a donné du sien. Mention très bien !

Chaque jour, les circuits proposés permettaient de découvrir la région : jeudi, rencontre avec la rivière Dordogne ; vendredi, clin d’œil à la Garonne ; samedi, le pays de Benauge.

La feuille de route mentionnant les principaux intérêts touristiques, il suffisait de suivre les circuits, parfaitement fléchés, d’appuyer un peu sur les pédales car le vignoble de l’Entre-Deux-Mers n’est pas tout plat et de rouler sur les petites routes confidentielles.

Mention très bien aux organisateurs

Ce week-end de l’Ascension s’est achevé en apothéose sous un grand soleil mais aussi par la soirée de clôture, festive et amicale.

Nous aurons noté l’efficacité de l’équipe toute entière, avec une mention spéciale aux  flécheurs des circuits  et aux ravitos complets, équilibrés et bien fournis. Le sourire en prime.

Le maire de Sauveterre, Christophe Miqueu, s’est dit très heureux d’accueillir tous ces cyclos. Après les discours de Gilles Lavandier, président du Codep Gironde, Elisabeth Picaut , présidente du Coreg Nouvelle-Aquitaine, et Claude-Hélène Yvart, secrétaire générale de notre fédération, il nous a offert le verre de l’amitié et un concert de l’école de musique. L’équipe municipale s’est par ailleurs beaucoup investie auprès des clubs cyclos de Sauveterre et de Langon pour faire de cette rencontre une véritable fête du vélo.

Nous étions 300 cyclotouristes, venus de 28 départements, dont 12 de la Somme.

En résumé, une concentration d’envergure qui a ravi tous les participants. Un week-end à pédaler dans un très beau décor. La grande classe !

Texte et photos : Carmen Burgos
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.