« Les échappées », un documentaire sur celles qui ouvrent la voie…

L’an dernier, nous avions suivie Louise et Océane dans leur tour de France à la rencontre de celles qui roulent, travaillent et luttent pour ouvrir la voie par le biais du vélo. Présentation du documentaire issu de ce voyage.

Louise et Océane sont deux passionnées de vélo qui militent pour une place plus importante des femmes dans le vélo et dans la vie active de façon plus générale. Ce documentaire tourné au printemps 2021 est la retranscription de leurs rencontres avec celles qui roulent, travaillent et luttent pour ouvrir la voie…

Rencontre avec Louise et Océane

Louise et Océane, comment vous définissez-vous ? Cyclistes, militantes, activistes, aventurières ?

Louise
C’est une question compliquée, je crois qu’on est toutes et tous fragmentés, on est plein de choses ! Mais militante oui, voyageuse oui, et puis Flamande aussi ! Et Bretonne maintenant.

Océane
Parmi ces options, cycliste et voyageuse bien sûr, militante aussi j’espère notamment avec ce film ! 

Quel est le but de ce documentaire ?


Le but de ce documentaire c’est surtout de créer des rôles modèles positifs de femmes qui jouent un rôle dans l’une ou l’autre des sphères du cycle, que ce soit dans la mécanique, la longue distance, le sport, le voyage, ou juste le plaisir d’être ensemble.

On a envie de le projeter dans des collèges, des lycées, pour montrer aux adolescentes qu’elles ont leur place dans ce monde-là, et puis on a envie aussi de permettre à tous et toutes de prendre conscience de ce qui se joue dans l’espace public, dans les foyers, dans le sport de haut niveau…

Et également de donner envie de prendre son vélo pour partir faire 20 km ou partir trois semaines… Le but c’est aussi de dire « Osez ! Au pire ça fait des histoires à raconter »

Quel fut l’implication de la Fédération française de cyclotourisme dans votre projet ?

La Fédération française de cyclotourisme nous a permis de rencontrer plein de femmes incroyables, de cyclotes joyeuses et engagées, qui nous ont ouvert leurs portes et leurs coeurs. C’était incroyable ! Et puis ça nous a permis aussi de parler de notre projet sur le site de la Fédération, de trouver les bons contacts un peu partout en France.

Martine Cano, présidente de la Fédération française de cyclotourisme, vous a-t-elle ouvert ses carnets de voyages ?

Oui ! Elle nous a accordé une belle matinée à Guérande, elle nous a emmenée avec elle et elle a roulé avec nous. C’était une super rencontre pour nous, et vraiment intéressant de rencontrer quelqu’un comme elle, qui a tant voyagé !

Avez-vous été impressionnées  le parcours de certaines femmes ?


Complètement ! Le parcours de Martine Cano, d’abord, et de toutes les femmes qu’on a rencontrées ensuite à « Toutes à vélo – Toulouse 2021 », qui venaient de toute la France.

Et puis aussi nos copines, Agnès, Monique, Chantal, Bernadette et Véronique de la Drôme-Ardèche, qui nous ont fait passé une journée et une soirée mémorable, et qui se retrouvent régulièrement pour rouler ensemble.

Le militantisme par le biais du vélo est-il différent de celui des féministes ?


Il y a un courant du féminisme qui passe par le vélo, les cycloféministes ! Ce qu’on dit dans le film, c’est que pour nous être féministe c’est vouloir avoir les mêmes droits que les hommes, pouvoir faire du vélo pour aller travailler ou rentrer de soirée sans se faire emm**der, pouvoir voyager, pouvoir en faire un sport, un métier.
 
Le vélo, c’est un super bon levier pour parler de plein de choses : de justice sociale, de féminisme, d’écologie… C’est une voie / un porte-voix de plus du féminisme et de l’émancipation : il aide à faire passer des idées pour changer la société et établir ensemble des nouvelles normes, d’être ensemble…

Vous avez déjà en tête d’autres voyages à vélo et d’autres documentaires ?


Oui plein plein plein d’idées ! On aimerait beaucoup raconter l’histoire de « Vai ma poule », l’association lilloise que Louise a créée et qui emmène des réfugiés et demandeurs d’asile à vélo sur les routes et chemins du Nord ! Et des voyages, on en a plein en tête… refaire le Torino-Nice, retourner dans l’Aubrac, rouler en Espagne…

Agenda des projections


La première date à Paris de cette grande tournée est déjà complète et montre que le sujet mobilise. Mais rassurez-vous, il y a d’autres dates sur l’ensemble du territoire et vous pouvez même organiser votre soirée avec projection et rencontres.
 
Pour cela, il faut contacter Louise et Océane sur lesechappees.cc

Dates

14 avril 2022
Cinéma Le Luminor
20 rue du Temple, 75004 Paris
Complet

28 avril 2022
Cinéma Star -Détour par manivelle
27 rue du Jeu-des-Enfants, Strasbourg
Tickets

17 mai 2022
Cinéma Le Festival

151 Bd Albert 1er, 33130 Bègles

21 mai 2022
Festival Roue Libre
Quartier Métisseur – 267, rue centrale 69870 Lamure-sur-Azergues

04 juin 2022
Mad Jacques Morvan
Morvan
+ d’infos

09 juin 2022
B’Twin Village

rue du professeur Langevin, Lille

10 juin 2022
Cinéma Le Flandria

45 rue des Viviers, 59270 Bailleul

 09 juillet 2022
Green River Valley Festival

Ferme des Cara-meuh, 50300 Vains
+ d’infos

26 août 2022
Mad Jacques Picardie

Picardie
+ d’infos

Un film de Louise Roussel, Océane Le Pape et Thomas Schira
Produit par Ahstudio Filmmakers et Un Autre Cycle
Toutes les infos sur : lesechappees.cc

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos extraites du film « Les échappées »
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.