Le Danemark, champion d’Europe du vélo

Selon le média Loopsider, le Danemark est le paradis du cycliste. Visite guidée pour s’inspirer et ramener chez nous les meilleures idées.

« On ne peut plus arrêter ce mouvement maintenant, on retourne vers le futur, et on y va tous à vélo ! », scande en introduction Mikael Colleville-Andersen, designer urbain dans la ville de Copenhague. Ce mini-reportage proposé sur la chaine loopsider.com propose un tour d’horizon sur les pays de l’Union européenne qui pourraient inspirer la France.

Comment Copenhague est devenue le paradis des cyclistes ?


Dans ce pays nordique, le vélo est placé au cœur de l’aménagement urbain. Les routes, les feux tricolores, les poubelles, parkings, tout est pensé pour le vélo ! L’artère principale voit passer chaque jour plus de 40 000 cyclistes qui se rendent à l’école, au travail ou vont simplement faire leurs courses.

Selon Mikael, la principale raison de se déplacer à vélo, c’est que c’est rapide ! C’est simplement le moyen le plus rapide de relier un point A vers un point B. C’est tout ce que l’on veut en tant que « homo sapiens », aller rapidement à son lieu de destination !

Si l’on comprend cette philosophie et que l’on aménage la ville pour que les cyclistes puissent rouler en toute sécurité et se rendre plus rapidement qu’en voiture à leurs points de rendez-vous, alors nous recruterons davantage d’automobilistes et les transformerons en cyclistes.

Seulement 1 % des habitants de Copenhague reconnaissent faire du vélo pour protéger l’environnement. Pour l’immense majorité, c’est pour être libre et se déplacer plus vite qu’en voiture. C’est ainsi que 62 % de la population se rend chaque jour au travail ou à l’école sur son deux-roues. C’est un taux impressionnant et inégalé dans le monde. Pour cela, il faut commencer très tôt et c’est pourquoi 85 % des enfants savent faire du vélo de façon autonome avant l’âge de 5 ans.

En conclusion, la ville de Copenhague a développé toutes les infrastructures nécessaires à la bonne pratique du vélo et cela fonctionne ! Le frein pour la plupart des Français (par exemple) est le manque de sécurité. Ils réclament plus de pistes cyclables et moins de vols de vélo. Quand ces deux paramètres seront résolus, la France deviendra à son tour le paradis des cyclistes urbains. Car pour le cyclotourisme, nous le sommes déjà  grâce à la grande diversité de nos paysages, la destination préférée des cyclistes sportifs.

Retrouvez Loopsider sur

Facebook : https://www.facebook.com/Loopsider/

Twitter : https://twitter.com/Loopsidernews

Instagram : https://www.instagram.com/loopsider/

 

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photo : Paolo Ghedini -Pixabay – Vidéo : Loopsider
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.