Santé : Le sportif doit-il augmenter sa portion de glucides ? 

Les pâtes sont-elles le meilleur ami du cyclo ? Daniel Jacob, instructeur fédéral revient sur cette idée reçue…

De nombreux nutritionnistes, à partir des données scientifiques de leur époque, nous donnaient comme proportions entre glucides / lipides / protides : 60/25/15. Soit plus de 50 % de glucides (jusqu’à 65 %). Par contre, ils recommandaient de limiter les lipides à parfois moins de 25  %.

Certains scientifiques sont récemment revenus sur cette priorité aux glucides, réputés première source d’énergie du sportif. Ils rééquilibrent le rapport glucides / lipides au bénéfice de ces derniers. Lipides et glucides sont en réalité de nature voisine, classés hydrates de carbone (hydrogène, oxygène et carbone).

En effet, les graisses, après digestion, sont de nature à apporter également une bonne quantité d’énergie à notre organisme et de manière progressive, contrairement aux sucres à index glycémique élevé. Ces glucides, et en particulier les sucres dits rapides, sollicitent fortement le pancréas lorsqu’ils arrivent en excès dans le circuit sanguin. Et ce surplus sera stocké en graisse !

Réhabilitons donc les graisses, mais encore faut-il choisir ses lipides. Riches en oméga 3 et/ou en oméga 9 de préférence. Et, bien entendu avec modération. 

Texte : Daniel Jacob – Photo : Higorhasa-Pixabay
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.