Randonnée de Noël à La Bouilladisse

Quoi de plus convivial qu’une randonnée vélo sous le ciel bleu de Provence ? Retour sur l’événement proposé par des « fadas » de vélos.

Cette randonnée de Noël à La Bouilladisse était une première, mais les « vrais » se souviennent de la décennie passée sur les colline de Pichauris. Organisé par le club fédéral La Bouilladisse en partenariat avec l’ACME cet événement a réuni 750 cyclistes. Les habitants de ce village n’en revenaient pas devant tant de cyclistes pour la plupart déguisés.

Il faut dire que les organisateurs avait mis les petits plats dans les grands pour cette première qui se voulait festive tout en respectant les gestes barrières et consignes sanitaires. 

Au programme quatre randonnées soit trois VTT et une gravel. Tout le spectre du cyclotourisme était représenté avec des « minots » à partir de 12 ans jusqu’aux « papets » dont le doyen avait 81 ans.

Rencontre avec Fabrice Gardetto, président de la section cyclos

Comment est née cette première à La Bouilladisse ?


Cette randonnée a toujours existé aussi loin que je me souvienne. Organisée par Robert Beck à l’époque à Pichauris. Puis en 2019, lors d’une assemblée nous décidons de changer de parcours et nous proposons La Bouilladisse.
En 2020 le Covid mais en 2021 une super expérience. De l’avis de tous, cette première fut une réussite !

Combien de personnes au total ?


Nous avons volontairement limité à 750 inscrits, pour pouvoir respecter les règles sanitaires. Sans cela, nous aurions eu plus de 1 000 participants. Des hommes, des femmes et des familles qui tous ont joué le jeu de la randonné festive.

Pouvez-vous nous donner les détails de ces quatre randonnées ?


Nous avions trois parcours de VTT et un parcours gravel pour répondre à cette nouvelle pratique.
Les distances étaient de 13, 29 et 36 km et pour le gravel 42 km. C’est le 36 km qui a le plus de participants. Sur le gravel, pratique récente, nous avions tout de même une trentaine de participants.

Chez nous dans la plus pure tradition du cyclotourisme, pas de compétition, de classement. Par contre, nous avions des challenges :

  • vélo le plus décoré,
  • vélo le plus ancien,
  • sans oublier le trophée du « moulon » pour le club avec le plus de participants.

Cette randonnée était en collaboration avec l’ACME. Comment étaient répartis les rôles ?


Les rôles ce sont répartis assez naturellement, comme nous étions « chez nous » nous avons tracé les parcours et l’ACME nous apporté les bénévoles nécessaires. Il faut savoir que pour cette journée, nous avions en tout 70 bénévoles qui ont œuvré pour le bonheur de tous.

Comment avez-vous géré le repas de fin de rando dans le contexte sanitaire ?


Les participants avaient un plateau en mode self pour ne pas toucher les mets. Les bénévoles servaient les plateaux. Au menu, un vrai repas de fêtes ! Du saumon, du foie gras, des saucisse aux oignons, du vins rouge et rosé, du panettone, etc.

Sans oublier les sablés d’un producteur local à Kirbon  le « chaudrons des fées ». Ces gâteaux ont été très appréciés par les randonneurs. Tous à base de miel. Un délice !

Pour n’oublier personne, vous avez également recueillis des fonds pour une œuvre ?


Effectivement, sur les frais d’inscriptions, 1 euros était reversé à l’association « Sport au profit du handicap » créée en 2015 et dont le but est de se mobiliser pour les personnes handicapées et leurs familles. Nous avons donc reversé 750 € à cette association.

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin et découvrir l’ambiance de cette randonnée, la page Facebook : https://www.facebook.com/randovttdenoel

Le club sur veloenfrance.fr : https://veloenfrance.fr/clubs/club-sportif-dela-bouilladisse-section-cyclisme

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : DR, CSB
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.