Une Vélodysée® familiale en Bretagne

La famille Rouxel s’est offerte un périple de 1 200 km sur la Vélodyssée®. Retour sur une aventure de 17 jours en terre bretonne.

Après deux longues journées de train depuis Breteil (Ille-et-Vilaine), les quatre membres de la famille Rouxel se sont retrouvés en gare d’Hendaye, point de départ d’un cinquième long périple passant par Saint-Jean-de-Luz, Lacanau, Les Sables-d’Olonne ou encore Bourg-des-Comptes. La Vélodyssée® s’était mise en travers de leur chemin : devant, 1 220 km en dix-huit jours entre pluie et soleil, forêt et mer, aux côtés des pinsons ou des mouettes. 

La route de la corniche, la pluie de Saint-Jean-de-Luz et les vagues de Biarritz, Ondres, Biscarosse, Saint-Girons-Plage, Montalivet faisaient partie du programme. Au rythme d’une soixantaine de kilomètres par jour, quelques chutes, prises de tête, passages de bacs et de ponts, un bon bain chaque soir, la dégustation de produits locaux, un parc aquatique sur un décor paradisiaque, des parties de cartes et de rires, ont fait passer dix jours.  

C’est à La Faute-sur-Mer, le 14 juillet, que les tentes ont été posées pour deux jours. Julie l’a affirmé « ne vous lancez pas dans de tel périple si le mental n’est pas sur la ligne de départ car votre force physique ne vous permettra pas de tenir sur 400 km de forêt de pins… ». Le doyen et la benjamine de la famille ont fêté leur anniversaire à Saint-Brevin. Tous passaient les 1 000 km à Redon. Pour éviter la pluie et bien finir, une grosse étape de 103 km sous la chaleur a clôturé les dix-sept jours de pédalage de quatre heureux, fiers de pouvoir dire : 1 220 km au compteur, des maux de dos et des fesses endolories, mais dans un grand sourire. 

Plus d’infos sur www.lavelodyssee.com

Article paru dans la revue Cyclotourisme d’octobre 2021 – n°716.

Texte et photo : Julie Rouxel
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.