Trait d’union 2021, rencontre avec le directeur du séjour

Après deux années sans manifestation, le Trait d’union 2021 (TU) s’est déroulé du 17 au 25 juillet entre Cognac et Valognes. Nous avons rencontré Pascal Landais, co-président de la commission Jeunes et directeur du séjour.
 

Rencontre avec Pascal Landais

Comment s’est déroulé le Trait d’union (TU) 2021 ?


Le séjour se décompose en huit étapes d’environ 80 km chacune. Départ Cognac arrivée Valognes pour l’ouverture de la Semaine fédérale. Le parcours a traversé les départements des Charentes, Charente-Maritime, Vendée, Deux-Sèvres, Maine-et-Loire, Mayenne, Ille-et-Vilaine et Manche.
 
L’activité principale en journée est le cyclotourisme en favorisant la découverte du patrimoine (Mont-Saint-Michel, tour Mélusine, château de Coutances, etc.). Nous avons tenu à impliquer les jeunes au partage des tâches telles les réparations des crevaisons, l’utilisation du GPS. En fin d’après-midi, une fois le camp installé, les jeunes ont pu profiter des piscines et partager des moments de convivialité.
 

Tu parles d’installation du camp ?


Le report d’une année, nous a amené à modifier l’organisation de l’hébergement qui habituellement se fait en dur. Certains établissements ne pouvant pas nous accueillir, l’option camping devint obligatoire. Les repas du midi sont organisés sous forme de pique-nique, les aliments sont achetés tous les midis en respectant le plus possible l’équilibre alimentaire et la chaîne du froid. Pour les repas du soir c’était traiteur ou restauration sur site. 

Comment les jeunes ont-ils vécu le voyage ?


Avec 19 jeunes nous avons fait deux groupes de niveau homogène afin de ne pénaliser personne. Chaque groupe avait deux encadrants ayant les parcours  sous forme de trace GPS. Je tiens à remercier l’ensemble des encadrants pour leur dévouement, leur implication, leur gentillesse. Quant aux jeunes, la bonne humeur et l’entente ont régné malgré, parfois, les difficultés.
 

Et côté logistique ?


Nous avions plusieurs véhicules à notre disposition : un fourgon pour le transport des effets personnels, toiles de tente, boîte à pharmacie, outillages plus le barnum, les tables et les chaises pour l’organisation du pique-nique du midi. Un grand merci à Isabelle et Nicolas qui chaque jour ont dû vider et remplir le fourgon, pas une mince affaire pour tout loger et assurer ensuite le repas de midi !
Également voiture suiveuse avec boîte à outils, ravitaillement, eau, porte-vélo, si nécessaire et une voiture pour faire les courses.  
 

Des projets pour 2022 ?


Des idées circulent pour le Trait d’union ​avec une nouvelle formule d’un voyage itinérant centré sur la région de la Semaine fédérale  ainsi qu’un tour itinérant VTT en Bretagne…
 

Conclusion ?


 Avec Christophe Dufour, co-président de la Commission, c’était notre premier TU.  Un grand merci à Isabelle pour son aide et son soutien. Nous remercions chaleureusement Bernard Goyon et son équipe de la Cosfic Cognac ainsi qu’Hubert Huet, président de la Cosfic de Valognes leur accueil et leur disponibilité. Nous comptons bien tenir compte de notre expérience pour améliorer certains points.

A lire également : Article sur le Trait union 2021 dans la revue Cyclotourisme d’octobre 2021 (n°716). 

Recueilli par Georges Golse – Photos : Nicolas Bodrone, Pascal Landais
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.