Strasbourg ne manque pas d’air !

Strasbourg capitale de l’Europe comble son retard sur les autres villes française en proposant en libre-service des bornes de gonflage à destination des vélos.

Pendant des années Strasbourg fut un exemple pour sa politique de mobilité à destination des vélos. Elle offrait des pistes cyclables et mêmes des vélorues où le cycliste est prioritaire.

Désormais, ce sont des bornes de gonflages qui sont proposé dans chaque quartier avec un objectif de soixante bornes d’ici deux ans. Ces bornes sont disséminées à des endroits stratégiques de la ville pour être toujours au plus près du cycliste.

Cette « nouveauté » vient enrichir l’offre qui proposait déjà des outils en libre-service ainsi que des arceaux pour attacher les vélos en toute sécurité.

« Actuellement, un déplacement sur dix se fait à vélo sur le territoire », précise Laurie Wadier, chargée de mission sur ce dossier. « L’objectif est d’atteindre un trajet sur cinq d’ici 2030 » a répondu madame Wadier au micro de France 3 région Grand Est.

Le retard de Strasbourg sur des villes comme Paris ou Toulouse semble se combler rapidement afin que  Strasbourg redevienne la capitale de la bicyclette.

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : Georges Golse  et Richard Bord
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.