Matos : L’utilité du bidon ?

 
Le bidon c’est un réservoir de carburant liquide, le plus souvent de l’eau nature ou additionnée de différents produits sucrés. Décryptage sur un allié pas si… bidon

La semaine dernière, nous lancions une question sémantique : le bidon ou la gourde ? Quelle est la bonne appellation ? Vous avez été nombreux, notamment sur les réseaux sociaux à répondre avec véhémence en affirmant votre avis. Il s’agissait bien entendu, d’un article à prendre au second degré. Cette semaine, nous abordons une nouvelle question essentielle : quelle est l’utilité du bidon ?

Le corps a besoin d’eau, un carburant essentiel qu’il consomme en grande quantité. Cette consommation implique qu’à un moment la soif se fera sentir. Soit vous buvez pour l’étancher ou mieux, vous avez anticipé et buvez régulièrement de façon préventive.

À un moment, ce réservoir sera vide et le remplir deviendra un impératif. Pour nos sorties, nous programmons l’itinéraire, le dénivelé, pensez à programmer également les lieux dans lesquels vous pourrez faire le plein de ce si précieux carburant qu’est l’eau. Le succès de votre sortie en dépend. N’oubliez pas que dans chaque cimetière on trouve un point d’eau ! 

Un site utile pour connaître les points d’eau dans votre région ou autour de vous : www.eau-cyclisme.com

Le bon usage du bidon

Le bidon est destiné à recevoir des denrées alimentaires liquides. Nous le portons plusieurs fois à la bouche au cours de la journée, sa tétine est exposée à la poussière et son contenu exposé à la chaleur du soleil ce dernier point étant particulièrement sensibles pour les boissons sucrées qui ont tendance à fermenter au bout d’un certain temps. Et ce sont les bactéries qui sont contentes ! 

Les précautions élémentaires

  • Au cours de la journée et en cas de plusieurs remplissages, vider le contenu précédent, rincer le récipient ainsi que la tétine sortie de son logement.
  • À la fin de la randonnée, laver le bidon à l’eau chaude et produit vaisselle à l’aide d’un écouvillon. On veillera particulièrement au fond du bidon, au pas de vis et au fond du couvercle. Rincer le tout abondamment et le laisser sécher à l’envers afin de bien l’égoutter. Avant le rangement passer un torchon propre afin d’éliminer toute trace d’humidité avant l’utilisation suivante. 
  • Apporter un soin particulier au bouchon et à la tétine. Laisser tremper l’ensemble plusieurs minutes avant brossage et rinçage. Avant de le remplir à nouveau, penser « à passer un petit coup d’eau ! » 
  • Enfin, en fin de saison, ne pas hésiter à se débarrasser de son bidon de l’année en le confiant à la déchetterie (sacs ou poubelles jaunes).
Texte : Bernard Lescudé – Photo : Jean-Luc Armand
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.