Savoir rouler à vélo avec l’UGSEL et la Fédération française de cyclotourisme

La collaboration de l’UGSEL et de la Fédération française de cyclotourisme s’inscrit dans le développement de la pratique du vélo au travers des activités d’apprentissage chez les jeunes.

Le vélo est l’avenir de l’homme ?


C’est désormais incontournable, le vélo fera partie des moyens de locomotion du futur. Pour cela, il faut former et éduquer les jeunes pour qu’ils découvrent le « Savoir rouler à vélo » (SRAV) pour une maîtrise du vélo en autonomie pour l’ensemble des enfants avant l’entrée au collège.

Dans ce cadre, la Fédération française de cyclotourisme et l’UGSEL s’associent pour poursuivre, de 2021 à 2024, leurs programmes éducatifs respectifs destinés à favoriser l’éducation et la citoyenneté par le vélo, ainsi que l’acquisition de l’autonomie quel que soit le type de pratique du vélo.

Ainsi, sur l’ensemble du territoire, la Fédération française de cyclotourisme et l’UGSEL s’engagent à favoriser une étroite coopération au service de l’éducation des enfants et au bénéfice du plus grand nombre d’entre eux. Elles incitent ainsi leurs structures à faire de même aux différents niveaux d’intervention.

La Fédération française de cyclotourisme encourage les Comités départementaux ou régionaux à initier des formations dédiées au développement des activités de la fédération et plus particulièrement :

  • À l’apprentissage du vélo en y incluant le SRAV.
  • À la formation de jeunes éducateurs.
  • À toute formation utile pour développer les activités du cyclotourisme auprès des structures de l’UGSEL.

Des actions communes

Voici les éléments qui constituent les actions communes dans le temps scolaire et hors temps scolaire :

  • Découvrir les activités de la Fédération française de cyclotourisme et ses pratiques adaptées (route, VTT, Gravel, critériums, éducation routière, randonnées sportives, etc.).
  • Soutenir la formation des enseignants.
  • Favoriser l’autonomie des jeunes dans le respect du Code de la route, notamment au travers du développement du programme interministériel « Savoir rouler à vélo »(SRAV) dédié à l’apprentissage du vélo pour les enfants de 6 à 11 ans.
  • Promouvoir, auprès de leurs adhérents, la notion de partenariat entre les établissements et les structures fédérales, notamment dans le cadre d’un accompagnement sportif éducatif.

Les enjeux du « Savoir rouler à vélo »

Le 9 janvier 2018, le Comité interministériel à la sécurité routière (CISR), présidé par le Premier ministre, a adopté une mesure visant à « accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité ».

L’opération « Savoir rouler à vélo » permet de porter cette mesure qui vise la généralisation de l’apprentissage de la pratique du vélo en autonomie pour l’ensemble des enfants avant l’entrée au collège.

« Le Savoir rouler à vélo » permet aux enfants de bénéficier des apprentissages nécessaires à une réelle autonomie à vélo.

Trois questions à Nicolas Dubois,  Conseiller technique national de la Fédération française de cyclotourisme

Comment a germé l’idée d’une collaboration entre l’UGSEL et la Fédération française de cyclotourisme ?


L’idée du rapprochement entre la Fédération et l’UGSEL à germé au regard du projet pédagogique proposé par l’UGSEL auprès de ses scolaires, programme respectant l’environnement et le développement durable, favoriser l’itinérance par le biais des  mobilités douces, construire le programme d’apprentissage Savoir rouler à vélo .

Quel est votre rôle dans ce rapprochement ?


Côté liaison , j’ai pensé que les activités proposées par l’UGSEL étaient similaires avec notre plan de développement  j’ai donc initié une rencontre avec les dirigeants de l’UGSEL afin d’échanger sur des nos possibilités réciproques de construire un partenariat gagnant/gagnant sur nos moyens de formation, intensifier le SRAV dans les établissements UGSEL , proposer notre savoir-faire sur l’itinérance et enfin trouver des pistes de développement du vélo par le biais de Challenge ou rencontre interétablissement, envisager l’organisation de critériums, etc.

Pouvons-nous imaginer que cette collaboration ait valeur de laboratoire pour ensuite l’étendre à l’ensemble des scolaires ?


Tous ces axes de travail avec en point de départ le Programme SRAV devraient permettre un développement du vélo en milieu scolaire avec, nous l’espérons, une incidence positive au sein de nos structures clubs. À mon sens , ce projet de partenariat pourrait être étendu auprès d’autres structures ou Fédération(s) voir association (s).
 
Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photo : Yves Pinsard
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.