L’immatriculation des vélos va devenir obligatoire

À partir du 1er janvier 2021, les vélos neufs devront être gravés. Ils seront ainsi répertoriés dans une base de données nationale. Dans un second temps, ce seront les vélos d’occasion qui feront également l’objet d’une gravure.

La loi d’orientation des mobilités, qui a été publiée au Journal officiel du 26 décembre 2019, entend sortir de la dépendance automobile à l’horizon 2024 en triplant la part modale du vélo en France.

C’est pourquoi le Gouvernement, a lancé un plan vélo, qui comportent  plusieurs grands axes. Le premier, lutter contre les ruptures de pistes cyclables et le second généraliser le marquage des vélos contre le vol. C’est ce sujet, qui mérite quelques explications.

À partir du 1er janvier 2021, tous les vélos vendus neufs devront impérativement être gravé et répertorié dans une base de données nationale.

À partir du mois de juin 2021, ce sera au tour des vélos d’occasions de faire l’objet d’un gravage. Comme le précise Denis Vitiel en charge de la sécurité à la Fédération française de cyclotourisme : « dans un premier temps l’obligation pour la vente d’occasion est uniquement chez les professionnels. Cela deviendra obligatoire pour les particuliers dans un deuxième temps. Pas de date définie, pour l’instant. »

Pourquoi graver les vélos ?


Chaque année, ce sont plus de 300 000 vélos qui sont volés en France. Bien que la police retrouve parfois les voleurs, très peu sont restitués faute d’identification. C’est pourquoi le gravage pourrait mettre un frein à ces incivilités. Ainsi, l’immatriculation des vélos déjà existante a permis de restituer 40% des vélos dérobés.

Comment et où faire graver son vélo ?


Plusieurs sociétés et méthodes existent pour faire graver son vélo. Du simple au autocollant, en passant par l’impression, la gravure ou même le GPS. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Rapide tour d’horizon des différentes solutions.

La plus simple et la moins onéreuse est proposé par Paravol. Il s’agit d’un autocollant haute résistance qui permet pour 11,90€ d’identifier le vélo retrouvé, et Paravol contacte alors le propriétaire pour organiser le rapatriement du vélo.

Pour une centaine d’euros, cette même société vous propose un système de géolocalisation qui vous permet via votre téléphone de retrouver la trace de votre deux-roues.

Les principales sociétés de marquages

Bicycode

Paravol

Recobike

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photo : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.