Le vélo reprend ses droits !

La Fédération française de cyclotourisme exprime sa satisfaction concernant l’évolution des mesures sanitaires. Celles-ci prennent en compte, dès ce samedi 28 novembre, nos demandes plusieurs fois réitérées directement, ou encore avec le CNOSF et l’ensemble des acteurs du vélo.

La possibilité de pratiquer, en individuel, une activité physique dans un rayon de 20 kilomètres et sur une plage horaire de trois heures, permet l’usage du vélo comme activité physique essentielle à la santé, comme nous l’avions demandé.

L’apprentissage du vélo, c’est reparti pour les jeunes !


Nos Écoles françaises de vélo vont également pouvoir reprendre leurs animations en extérieur.

C’est un enjeu majeur pour l’éducation physique, afin de lutter contre la sédentarité et toutes ses conséquences sur la santé des enfants et des jeunes.

C’est également une nécessité pour favoriser l’usage des mobilités douces dans notre pays.

Nos Écoles françaises de vélo répondent parfaitement aux différents besoins des jeunes pour un apprentissage de qualité. C’est une structure accueillante, encadrée par des personnes formées favorisant un lieu de partage et d’amitié.

Nos clubs seront toujours là pour vous accueillir !


La saison 2020 du vélo a été quelque peu chamboulée et tous nos clubs ont dû s’adapter à cette situation. Les organisateurs d’événements ont été contraints d’annuler et de reporter ces moments conviviaux…

La Fédération les accompagne pour passer cette période, car notre passion reste intacte et fermement ancrée pour accompagner le développement de l’usage du vélo.

Nos clubs accueilleront les nouveaux pratiquants, dès que cela sera autorisé par l’État, dans le respect des gestes barrières. La pratique en groupe est une occasion de rencontres, de partage, de découverte.

Faire du vélo pour le plaisir, en toute convivialité est l’essence même qui anime l’esprit de nos clubs depuis toujours.

Continuons à défendre l’utilité publique du vélo : meilleure santé, liens sociaux, lutte contre le réchauffement climatique.

Martine Cano, présidente de la Fédération française de cyclotourisme

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.