Sécurité : L’angle mort

Denis Vitiel, président de la commission Sécurité de la Fédération française de cyclotourisme nous parle du fameux angle mort qui met tant de cyclistes en danger !

Tout le monde connaît ce terme d’angle mort mais peu savent le situer et surtout ne pas y rentrer. Sur les voitures modernes, un signal prévient de la présence de quelque chose dans ce fameux angle mort mais combien de million de véhicules ne sont pas équipés. 

C’est quoi l’angle mort ?


Ce sont toutes les parties autour du véhicule que le conducteur ne peut voir soit en direct soit avec l’aide des rétroviseurs. 

Que doit faire le cycliste ?


Règle 1 : pour être en sécurité, rester derrière lorsque qu’un véhicule est arrêté à un feu tricolore ou un stop. 

Règle 2 : si vous ne voyez pas les yeux du conducteur, c’est qu’il ne vous voit pas.

Règle 3 : c’est le respect du Code de la route ! On ne double jamais par la droite sauf si vous êtes dans votre file et que la circulation y est plus rapide que la voie de gauche.

Faire aussi attention au fait  que le chauffeur d’un poids lourds doit parfois se déporter sur la gauche pour tourner à droite dans un carrefour. Là aussi restez derrière tant que la manœuvre n’est pas finie. 

Remarque : une vidéo pour bien visualiser l’angle mort a été réalisée avec le SNBPE (Syndicat national du béton prêt à l’emploi) pour la SNEJ 2019.

Retrouvez l’article complet dans la revue  Cyclotourisme  d’octobre 2020, n°705, de la Fédération française de cyclotourisme.

Retrouvez également tous les conseils de la Fédération sur son site ffvelo.fr 

Texte et photos : Denis Vitiel, président de la Commission Sécurité de la Fédération française de cyclotourisme
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.