Sécurité : Le respect du piéton

Le Gouvernement a publié un décret sur la sécurité routière, qui renforce notamment les sanctions lors du non-respect des priorités accordées aux piétons.

Denis Vitiel, président de la commission Sécurité de la Fédération décortique pour nous les nouvelles règles de sécurité.

Le flyer du Cerema (décret n°2018-795) qui récapitule les règles informe :
« Ce décret du 17 septembre 2018 relatif à la sécurité routière a renforcé les sanctions en cas d’infraction du non-respect des priorités accordées aux piétons. Désormais six points seront retirés sur le permis de conduire au lieu de quatre auparavant. »
Cette mesure a pris effet le 18 septembre 2018.

> Article R415-11 : « Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre. La règle est de traverser sur les passages piétons ou au-delà de 50 m de celui-ci. Dans les 50 m, le piéton perd sa priorité. Il faut faire surtout attention au piéton qui débouche entre deux véhicules en stationnement. »

Là aussi, pouvoir s’éloigner est un plus pour la sécurité des deux usagers vulnérables.

Sanctions possibles
Le fait, pour tout conducteur, de ne pas respecter les règles de priorité fixées au présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de quatrième classe (135 €).

Tout conducteur coupable de cette infraction encourt également la peine complémentaire de suspension pour une durée de trois ans au plus du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de six points du permis de conduire.

Et le cycliste ?

S’il ne respecte pas la règle, il ne pourra pas perdre de points sauf circonstance aggravante qui le mènera devant un tribunal.

Et c’est bien plus qu’une courtoisie, c’est une obligation !

Cette règle vient compléter le principe de prudence, également inscrit dans le Code de la route qui indique que tout conducteur doit faire preuve d’une prudence accrue à l’égard des usagers les plus vulnérables.

Une façon d’exprimer que le plus protégé (par sa carrosserie) doit faire attention au plus fragile (piéton, cycliste).

L’arrêté ministériel du 12 décembre 2018 instaure la possibilité de tracer une ligne d’effet à 5 m en amont des passages piétons afin d’assurer une bonne visibilité des piétons qui sont en train de traverser. L’amende est la même si l’on s’arrête dans cet espace.

Consulter les fiches expresses du Cerema

Rendez-vous sur voiriepourtous.cerema.fr, rubrique « Documentations et informations ». 


Retrouvez l’article complet dans la revue 
Cyclotourisme de septembre 2020 (n°704), la revue officielle de la Fédération française de cyclotourisme

Texte et photo : Denis Vitiel, président de la commission Sécurité de la Fédération française de cyclotourisme
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.