Rétro : MAC 2017 (Mexique – Amérique centrale) – épisode 27

Après le Paris-Pékin 2008, nous vous proposons de revivre le MAC 2017, derrière cet acronyme se cache Mexique – Amérique centrale. Une aventure sous le soleil !

24 février, étape 27 – BELIZE : de Corozal à Orange Walk

Il était une impression, une sensation, un sentiment, d’être vraiment dans une île des Caraïbes ; ce Belize s’offre à nous autres, Robinson Crusoé échoués de notre bateau à pédales, comme le Vendredi du roman : surprenant, agité, déconcertant….

Il était trois hommes, heureux, jovials, sans nul doute, mais aussi par trop illuminés par les effluves séductrices, sous le soleil tropical, d’une boisson locale (qui sera illustrée dans le prochain épisode de notre journal, suspens… ) et autres substances aguichantes…

Il était trois populations rencontrées dans notre découverte de la mixité des peuples de ce pays : parmi d’autres, les Noirs, les Métis et les Mennonites et leur dialecte particulier.

Il était trois styles de maisons, trois habitats, trois constructions : le grand méchant loup étant sans doute caché dans les dollars béliziens.

Il était trois idiomes parlés , mélangés, compris : Espagnol, Anglais, Créole, trois manières de dire bonjour : Good Morning, Buenos Dias, Good « mawning ».

Au moins trois églises militantes. Une langue officielle : l’Anglais.

Il était, comme toutes les histoires, trois manières de se sortir d’une situation abominablement compliquée pour illustrer dans le cas présent la photo restante de l’activité principale, et nous optons pour les trois mots « canne à sucre » !

Et pour conclure sur le thème, du trois, voici la dernière histoire-devinette ; il vous faudra au moins trois plateaux de vélo pour la résoudre……

Un Roi de Belize désirait apporter un message aux deux pays voisins, le Mexique et le Guatemala, signé de son sceau royal. L’envoyé désigné partit à cheval sous une chaleur suffocante ; un peu plus loin, il décida de faire boire son cheval avec un seau d’eau, mais un peu sot il trébucha, et les trois… tombèrent à terre : le sot, le sceau et le seau. Question : Comment écrit-on ?

Il y a une solution, qui sera dévoilée dans le troisième vendredi suivant !

 

La pensée du jour, par Blandine


La politesse est une monnaie qui enrichit, non point celui qui la reçoit mais celui qui la dépense.

Bilan vélo de la journée

Distance parcourue : 48 km / Cumulé : 2 165 km
Dénivelé positif : 80 m / Cumulé : 15 435 m

Texte et photos : Jean-Marie Albert et Patrick Rossignol
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.