Rétro : MAC 2017 (Mexique – Amérique centrale) – épisode 19

Après le Paris-Pékin 2008, nous vous proposons de revivre le MAC 2017, derrière cet acronyme se cache Mexique – Amérique centrale. Une aventure sous le soleil !

15 février :Etape 17 – MEXIQUE de Sanbancuy à Champoton

Le dîner de la veille avait été frugal : comme un malentendu sur le « barbecue » promis….

Et nous les Français, on ne plaisante pas avec les barbecues, mot que l’on croit, à tort, d’origine française (« de la barbe au cul ») et qui, en vérité, semble provenir des indiens d’Amazonie bien avant qu’il ne soit vulgarisé par les Américains …. Bref on avait les crocs au réveil !

Heureusement l’hôtelier assurait ce matin : il avait mis double ration d’œufs au plat au menu du petit déjeuner… On était prêt pour la route.

En fait de route, on s’est vite rendu compte qu’avec la belle turquoise si proche et si présente, on n’allait pas en faire beaucoup …

C’était trop tentant : on a craqué !

Paillotes et transats sur le sable blanc, pina colada dans les verres, c’est vous dire la matinée d’enfer qu’on a vécu sur le MAC.

Manquaient que les pédalos pour ne pas perdre le rythme.

Bien entamés par le soleil, nous repartons après avoir dégusté un “cebiche” rafraichissant, pour rejoindre Champoton, notre ville étape ce soir.

Sur la route, les efforts du matin, les bières du midi et l’interminable ligne droite nous menacent d’un assoupissement dangereux.

Heureusement pélicans, cormorans et autres sternes nous accompagneront de bout en bout pour nous sortir un peu de notre léthargie.

A Champoton , l’hôtel Lua accueille les voyageurs avec une “horchata” bien fraîche :

La horchata est un lait végétal dont les extraits proviennent du jus de souchet (chufa), un tubercule que l’on cultive en Méditerranée, à laquelle on ajoute de l’eau et sucre, dixit Wikipedia…

Avec chambres spacieuses et wifi à gogo. Un vrai bonheur !

Et pourtant, les plus vaillants s’échappent en ville pour y préparer le carnaval …

La pensée du jour, par Blandine :

“Une joie partagée est un double joie; un chagrin partagé est un demi chagrin »

 

Distance parcourue : 66 km / Cumulé : 1465 km Dénivelé positif : 25 m / Cumulé : 13780 m

Texte : Alain Lhommeau – Photos : Benoît Sauphanor
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.