Rétro : MAC 2017 (Mexique – Amérique centrale) – épisode 16

Après le Paris-Pékin 2008, nous vous proposons de revivre le MAC 2017, derrière cet acronyme se cache Mexique – Amérique centrale. Une aventure sous le soleil !

12 février, étape 14 – MEXIQUE : de Palenque à Emiliano Zapata

Nous quittons en début d’après-midi Palenque pour Emiliano Zapata : une petite virée de 50 kilomètres, pour entrer dans l’État du Tabasco.

Mais avant cela, place à la visite du site archéologique de réputation mondiale de Palenque.

Les constructions que vous verrez appartiennent à l’époque Maya. Jusqu’à l’an 900 après J.C., les chefs du peuple se dressaient devant la population comme des demi-dieux, et prétendaient pouvoir influencer les récoltes (principalement de maïs – à la base de tout). Donc on les a adorés, et on leur a bâti des centres cérémoniaux que vous voyez ici représentés.

Ce n’est qu’après cette époque dite classique, qu’une révolution montra que finalement, ils n’influençaient rien du tout… Ces sites furent donc abandonnés.

Les espagnols au XVIe siècle s’empressèrent de faire disparaître par tous les moyens toute la culture et les connaissances maya, mais ignorèrent ces sites, alors ensevelis sous la nature et qui furent redécouverts au XIXe siècle.

Finalement, on peut faire le parallèle avec la révolution française, de même que l’exploitation des colonies américaines et canadiennes à la même époque, où la culture autochtone a été délibérément détruite.

Revenons au MAC… Ils ont conjuré le mauvais sort !

Christine et Louis sont sur le MAC cette année pour la simple raison que l’an passé le tour s’était terminé pour eux au quatorzième jour.
C’est donc aujourd’hui même qu’ils ont bravé le destin et continuent leur rêve.

Notre ami Dominique, victime d’une chute le tout premier jour alors que nous roulions avec des jeunes, est maintenant pleinement rétabli, au plaisir de tous.

De même notre ami Christian qui a combattu des problèmes de bronchite, s’en est sorti via une médecine purement mexicaine. Celle-ci consiste en un traitement de 50 jours durant lequel il doit avaler une “bibitte vivante” (en québécois) par matin (bébête en français de France) qui lui nettoie le système digestif. Il se sent maintenant très bien !!

Un superbe accueil nous attendait à l’entrée de la ville d’arrivée, une trentaine de jeunes étaient venus à notre rencontre pour compléter le parcours.

Avec grande fierté ils nous ont ouverts la route pour entrer dans la ville.

 

La pensée du jour, par Blandine

“ Les ordinateurs sont des objets inutiles : ils ne donnent que des réponses”

Bilan vélo de la journée

Distance parcourue : 56 km / Cumulé : 1 226 km
Dénivelé positif : 310 m / Cumulé : 13 590 m

Texte et photos : Michel Lebel, dit “Carribou” et Bernard Fermeaux
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.