Rétro : MAC 2017 (Mexique – Amérique centrale) – épisode 13

Après le Paris-Pékin 2008, nous vous proposons de revivre le MAC 2017, derrière cet acronyme se cache Mexique – Amérique centrale. Une aventure sous le soleil !

8 février, étape 11 – MEXIQUE : de Chiapa de Corzo à San Cristobal de las Casas

Il est 7 h. Chiapa de Corzo s’éveille… Nous quittons l’hôtel La Ceïba sous les roulements de tambour et les sirènes de police. Je ne suis pas sur le vélo ce matin, comme quelques-uns de mes compagnons d’infortune , pour des petits bobos qui nous auraient nous gênés dans la pente… et la pente il va y en avoir aujourd’hui !

C’est Luis qui nous conduira dans son minibus, véhicule d’appoint confortable qui accompagne le groupe jusqu’à la frontière mexicaine. Luis c’est un vrai régal : toujours souriant, affable et un vrai pédagogue qui nous aide dans notre conquête de l’espagnol sans peine.

Revenons donc à la pente. Elle commence environ 7 km après la sortie de Chiapa de Corzo, et ne se terminera, grosso modo, que 60 km plus tard à San Cristobal de las Casas. Une pente régulière, pas forcément violente (max 7-8 %), mais qui ne laisse pas beaucoup de répit. 2 175 km de dénivelés positifs quand même… Chapeau les artistes.

Il faut y aller au train, ce qui permet de faire des rencontres de toutes natures, locales et québecquoise…

Et de guerroyer avec les chiens un peu trop entreprenants. Brigitte a acquis une grande maîtrise dans cet exercice …

L’ascension nous permet également de découvrir l’étagement de la végétation et des cultures. Après les forêts de conifères, nous traversons des collines entièrement recouvertes de maïs, puis nous atteignons les cultures maraîchères et surtout les grenadilles palissées (sorte de fruit de la passion). Plus haut, le climat permet des cultures florales et des petits vergers de pêchers et de pommiers.

Sous les assauts des plus costauds, la chenille rouge du MAC s’étire très vite. Patrick Rossignol arrivera le premier à la pause dejeuner, au village de Zequentic, où un artisan tapissier nous ouvrira son atelier sur le bord de la route.

Un pique-nique 3 étoiles nous attend sous le grand hangar municipal, en bordure de route. Nous sommes accueillis chaleureusement à San Cristobal de Las Casa avec un grand buffet de réconfort, sans grand discours , ce qui convient très bien à notre état de fatigue et à la température ambiante à 2120 m d’altitude. JP en profite pour pousser la chansonnette à l’occasion de son anniversaire !

La pensée du jour, par Blandine

Il est plus facile de sortir de polytechnique que de sortir de l’ordinaire

Bilan vélo de la journée

Distance parcourue : 71 km / Cumulé : 953 km
Dénivelé positif : 2 240 m/ Cumulé : 10 450 m

Texte : Alain Lhommeau – Photos : Benoit Sauphanor et Alain Lhommeau
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.