Compléter sa boîte à outils de mécano vélo

La mécanique, même succincte, est une activité salissante. Il est donc nécessaire de se protéger les mains ou les vêtements.

Les protections utilisées par les professionnels font maintenant partie de la gamme « amateur » des fabricants et sont donc largement proposées dans les catalogues spécialisés.

  • Le tablier
    Facile à revêtir et à retirer, il protège les vêtements sur toute la hauteur. Très utile lorsqu’il s’agit par exemple de monter ou démonter un pneu lorsque la roue vient s’appuyer sur les jambes du mécanicien. Ce modèle VAR propose des poches ventrales et une plaque aimantée sur la poitrine pour retenir les petites pièces ! 

 

  • Les gants en nitrile 
    Ils permettent de garder les mains propres et de le protéger lors de l’utilisation des divers produits (dégraissants, nettoyants etc.). Assez solides pour éviter les écorchures, ils sont réutilisables de nombreuses fois. Facile à enfiler ou retirer, ils ne nuisent en rien à la préhension des outils ou pièces. Ici, une boîte ParkTool contenant 100 gants et proposée  en trois tailles au choix. (M-L-XL) 
  • Savon pour les mains
    En l’absence de gants de protection, un savon « mécanicien » est nécessaire pour venir à bout du cambouis et autres salissures. Contenant un savon proprement dit et des microbilles abrasives, il nettoie parfaitement les mains après la séance de mécanique. On préférera un flacon disposant d’un bouton poussoir distributeur, plus facile à utiliser comme ce modèle allemand Stoko™ au contenu biodégradable et écologique. 

Les accessoires divers

Comme son nom ne l’indique pas, l’accessoire est souvent un objet de grande utilité pour celui que ne dispose pas d’un espace entièrement consacré à la mécanique. Discrets, ils savent se faire oublier lorsqu’ils ne sont pas utilisés. 

  • Un établi pliant
    Lorsque l’espace disponible est réduit, cet établi pliant ParkTool peut être utilisé pendant la séance de mécanique et rangé dans un minimum de place par la suite. Il propose des alvéoles et trous divers pour maintenir les outils ou les petites pièces, ainsi qu’un support essuie-tout.  
  • Tapis d’établi
    Posé sur un établi classique ou une simple table, il peut recevoir les petites pièces dans des alvéoles ou elles sont maintenues sans risque de s’évader. Il constitue une alternative à l’établi pliant de la même marque 
  • Le pied de garage
    Ce modèle qui se fixe de part et d’autre de la roue offre un double avantage : il permet de garer son vélo debout sans avoir à l’appuyer contre un mur d’une part et, d’autre part, il maintient  la roue arrière  hors contact avec le sol et donc libre de tourner avec la transmission.  
  • Une pompe à pied
    Souvent négligée au profit de la mini-pompe ou la pompe de cadre, elle est pourtant beaucoup plus efficace que les deux précédentes. Le modèle JoeBlow de Topeak est munie  d’un large pied pour une bonne stabilité au sol et d’un manomètre seul moyen d’assurer un gonflage précis.  Son double embout est adaptable aux valves Presta ou Schrader. 

 

 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.