Trait d’union 2020, une aide pour les participants

La Cosfic de la Semaine fédérale de Cognac apporte aux familles cette aide forfaitaire et exceptionnelle  de 150 € minimum afin de contribuer au financement des déplacements induits  par la participation au Trait d’union.  

Les organisateurs de la Semaine fédérale (SF) de Cognac ont sincèrement regretté de n’avoir pas accueilli l’arrivée du Trait d’union 2019, annulé faute d’un nombre suffisant d’inscrits. Ils ont donc décidé de contribuer à hauteur de 6 000 € à destination des familles, afin d’encourager et faciliter la participation d’un maximum de jeunes. 

En fonction du nombre d’inscrits, cette aide pourra atteindre 200 €. 

Malgré le succès du Paris-Brest-Paris des jeunes, l’annulation du Trait d’union 2019 n’est pas passée inaperçue. Jacky Brosseau, responsable fédéral des Semaines fédérales, s’est posé la question : « Pourquoi aussi peu de candidats pour une aussi belle aventure ? »  

Parmi les réponses, figurent les frais de déplacement, un frein certain pour les parents qui doivent parfois faire pas mal de route pour amener et ramener leur jeune. Du côté du Comité d’organisation de la Semaine fédérale  2019 (Cosfic Cognac)Bernard GoyonYves Gautier et tous les spectateurs de la cérémonie d’ouverture ont été particulièrement déçus de ne pas assister au défilé des jeunes participants. Ils ont donc décidé de contribuer à hauteur de 6000 € à financer une partie de ces frais.

Pour sa part, la présidente Martine Cano n’a pas manqué de remercier la Cosfic de Cognac et de souligner que ce don est « une belle façon de contribuer  aux actions fédérales pour les jeunes et de montrer que les Cosfic  savent  investir pour l’avenir. » 

La commission jeunes étudie les modalités du versement de cette somme. À retrouver sur le site ffvelo.fr 

Texte et photos : Georges Golse 
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.