Le vélo, meilleur moyen de transport ?

Selon le site de l’ONU, le vélo et la marche sont plus que des modes de transport à faible émission de carbone qui améliorent la qualité de la ville et facilitent la cohésion sociale. Le vélo au secours des habitants des pays à revenu faible ?

Selon le Rapport mondial sur la marche et le vélo publié par l’ONU Environnement en 2016, jusqu’à 60 % des déplacements urbains se font à vélo dans les villes chinoises, contre 5 % dans les villes africaines. En outre, au Malawi, pays en développement d’Afrique orientale, 80 % à 90 % des personnes qui se déplacent sur des routes de campagne sont des cyclistes. Enquête sur les voyages aux Pays-Bas a révélé qu’en 2016, 4,5 milliards de trajets en vélo et 15,5 milliards de kilomètres avaient été effectués.

La population urbaine dans les pays en développement devrait continuer à augmenter, ajoutant 2,5 milliards de personnes dans les villes du monde d’ici 2050, avec près de 90 % de cette augmentation concentrée en Asie et en Afrique. D’ici là, plus de la moitié de la population mondiale vivra dans des villes.

image

Une étape essentielle de la gestion de l’urbanisation rapide, de la réduction de la pauvreté et de la résolution des problèmes d’équité et d’environnement des citadins consiste à répondre à leurs besoins en matière d’accès aux services et aux opportunités. La marche et le vélo sont plus que des modes de transport à faible émission de carbone qui améliorent la qualité de la ville et facilitent la cohésion sociale. Ce sont des modes personnels bon marché, souples et personnels sans lesquels la plupart des habitants des pays à revenu faible et intermédiaire seraient incapables de participer à l’économie et à la communauté, ou d’avoir accès à l’éducation, aux soins de santé et à d’autres services urbains.

Le cyclisme mène à une vie plus longue et plus saine


Le cyclisme est devenu populaire pour diverses raisons. Il aide à réduire le risque de diabète, de certaines formes de cancer, de maladies cardiovasculaires et de dépression. Des recherches menées au Royaume-Uni ont montré que le trajet aller-retour à vélo était associé à un risque de cancer par 45 % moins élevé et à un risque de maladie cardiovasculaire réduit de 46 % par rapport à un trajet quotidien en voiture ou en transport en commun.

Les avantages pour la santé de faire du vélo quotidiennement plutôt que de prendre une voiture pour de courts trajets l’emportent sur les risques d’inhalation de polluants atmosphériques. L’exercice quotidien prolonge l’espérance de vie d’environ 3 à 4 ans, tandis que l’inhalation d’air pollué réduit l’espérance de vie de un à 40 jours. Le cyclisme régulier améliore la condition physique et constitue un moyen efficace de prévenir l’obésité.

Aller plus loin


Pour lire la totalité de l’article, rendez-vous sur le site de L’ONU : https://www.unenvironment.org/fr/node/25058

 

Texte et photos issus du site www.unenvironment.org
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.