Séjour en Italie : Pieve a Salti

Nous retrouvons Carmen et Alain pour le sixième épisode de cette aventure italienne. La partie de la Toscane que nous allons découvrir aujourd’hui est toute proche de la Val d’Orcia.

Étape 6 –  Vendredi 31 mai

On dit que l’humeur d’un ciel influe sur nos états d’âme… Un petit vent frisquet, nous réveille ce matin. Tandis que nous prenons le petit-déjeuner, il est déjà à l’œuvre. Il s’emploie à balayer les nuages. Puis le soleil ne tarde pas à se montrer dans un ciel devenu bleu. Ce matin le moral des troupes est au beau fixe. O sole mio !

A perte de vue, cette campagne de Toscane.

Destination la Fattoria Pieve a Salti

Comme convenu, un groupe part à vélo, l’autre fera une approche en voiture. Je suis de ce groupe. Nous nous garons sur le parking d’un commerce à Taverne et c’est parti pour 86 km et 1500 m de dénivelé.

La partie de la Toscane que nous allons découvrir aujourd’hui est toute proche de la Val d’Orcia. Nous serons sur les terres de l’Eroica, célèbre course de vélos anciens qui a lieu tous les ans au début du mois d’octobre.

Aujourd’hui, encore beaucoup de dénivelé, mais les pensées s’évadent à l’horizon. Les collines s’étendent à perte de vue, avec le soleil, la lumière est sublime. On prend le temps de faire des photos et on profite enfin du paysage grandiose qui s’offre à nous. Une Ferrari décapotable vient se garer à nos côtés, elle nous dépassera un peu plus loin. Nous sommes bien en Italie, pas de doute.

Il fallait bien ramener ce cliché de l’Italie! Une Ferrari daigne se garer alors que nous nous prenons en photo

A Buonconvento, le linge sèche à toutes les fenêtres. On dirait bien le sud… Quelques pèlerins font une pause à l’ombre. Ils sont sur la Via Francigena, chemin de pèlerinage qui vient de France pour rejoindre Rome. Nous avons croisé cette voie à San Gimignano les jours précédents.

Le vaste domaine où nous allons déjeuner est un « agriturismo » haut de gamme recevant entre autres des équipes de cyclistes qui viennent s’entraîner loin du tumulte. Piscine, sauna, chaises longues, cuisine de qualité et grand calme font partie du décor. Nous prenons notre déjeuner dans la salle du restaurant qui jouxte la propriété, au menu, des pâtes au petit épeautre fabriquées sur place avec la farine des céréales cultivées tout en bio à la ferme. Il paraît que c’est excellent pour la santé. Un peu affamés, nous les trouvons bonnes et nous y revenons !

Les produits fabriqués à la Fattoria avec les céréales bio de la ferme

Au retour nous suivrons une piste pendant quelques kilomètres « strade bianche » où roulent aussi des voitures. Les uns y trouvent leur compte, d’autres un peu moins.

 

Nous terminons avec le sourire malgré le dénivelé qu’atteste le compteur.

Un long voyage nous attend demain.

Buonasera a tutti e tutte

Carmen Burgos  photos Carmen Burgos et Alain Lamy
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.