Test du Cannondale Synapse NEO 

On a testé pour vous le Cannondale Synapse NEO, en version gravel, le passe partout de la randonnée à vélo ! Doté d’une assistance électrique, qui est impressionnante de progressivité. 

Le cyclotourisme, c’est la découverte ! Aujourd’hui nous devons choisir entre route et VTT. Le Gravel est le chainon manquant permettant de profiter des deux terrains de jeux sans compromis. Pour rappel, les gravels sont ces fameux vélos de route issue du cyclocross qui retrouvent les chemins en remettant au goût du jour nos muletiers d’antan. 

Un vélo qui donne envie


Déjà, il est plutôt joli ! Ensemble, la batterie intégrée, le support moteur personnalisé et le couvercle du moteur de couleur assortie rendent vraiment bien avec un sentiment de qualité de la finition, de sens du détail. La physionomie du cadre, avec ses bases courtes et sa fourche droite, apporte un caractère de dynamisme plutôt sportif à ce vélo. 

L’équipement en 650 B, la position plutôt droite lorsqu’on s’assoit sur ce vélo, rassurent pour un pilotage confortable, même sur une plus longue distance. 
Le petit bémol sera pour le cintre un peu trop étroit pour être parfaitement confort et maniable. 

On notera le montage possible d’accessoires utiles pour le voyage, avec ces fixations de porte-bagage, de garde boue, et même des câbles préinstallés pour mettre des lumières. 

Le savoir-faire Bosch vous ouvre la voie 

Le moteur : Cannondale a choisi la marque allemande, et sa nouvelle gamme de moteur, le Generation 3 Active Line Plus, pour l’assistance électrique de ce gravel. Cet ensemble offre une assistance silencieuse et souple. Ce qui fait que les collègues croisés sur la route peuvent parfois croire que c’est un vélo très classique, avec batterie dans les mollets : ça évite les messages parfois déplacés de quelques cyclistes jaloux… 

Le pédalage : son atout majeur avec un pédalage sans résistance au-delà du seuil de coupure de l’assistance. On ne sent absolument pas la transition…
Du coup, même si on abandonne vite l’idée de grimper en mode « OFF », en raison de l’embonpoint du vélo (17 kg tout de même…), ça passe très bien sur terrain plus roulant, et à l’abri dans un peloton on reste très à l’aise. 

La transmission : plateau unique de 44 dents et les 11 vitesses de 11 à 42), couplée avec l’assistance, permet de passer un peu partout.  

La batterie : la batterie PowerTube de 500 Wh intégrée offre potentiellement plus de 200 km d’autonomie, alors on n’a même plus besoin de trouver une prise électrique salvatrice en route (avec son chargeur dans la sacoche) ! Et si on arrive au bout de l’autonomie en rentrant, il suffit d’environ 4 h de recharge pour faire le plein. 

 

Cinq modes possibles


Très facile d’utilisation, avec un écran lisible par tout temps, le centre de contrôle au guidon permet de choisir son assistance en fonction de sa forme ou de ses envies, en cinq modes. 

 OFF : on peut voir à quelle vitesse on roule, avec toutes les infos classiques d’un compteur.
ECO : on peut moduler avec une assistance douce mais économique,
Tour :  certainement le meilleur compromis sur un voyage en régularité,
 Sport : sympa pour des randonnées avec des changements de rythmes nombreux,
 Turbo : ce dernier mode, dans une côte, peut donner la sensation de s’envoler : il est donc à placer entre des mains responsables !
En effet, se retrouver à 25 km/h de bas en haut de la mythique côte des 17 tournants en vallée de Chevreuse, peut surprendre… et n’est pas forcément nécessaire pour profiter du paysage. 
Ce panel très large de modes rend accessible la pratique du vélo à tout le monde. 

Un vrai vélo pour dépasser les frontières 


Le cintre peut limiter les envies de randonner sur des chemins plus escarpés, et positionne tout de même le gravel sur un vélo de route un peu cheminant.
Toutefois, l’assistance électrique tout en souplesse et le profil du cadre avec ses gros pneus permet vraiment de se balader hors des routes. En fait, il rend ce vélo idéal pour passer des routes, au voies vertes ou aux grands chemins. Il suffit d’oser se lancer. Ce vélo, plus on roule avec, plus on a envie de partir en voyage avec… 

À la fois ludique et tout confort, ce Synapse NEO donne envie de faire du vélo tout simplement, sans forcément être dans le rouge au bout de quelques côtes ou quelques kilomètres. Mais attention, ça reste du sport : l’assistance implique d’appuyer sur les pédales et s’arrête à 25 km/h… on y parvient plus vite qu’on ne le pense, sans même s’en apercevoir !  

 Infos techniques 

Équipement SRAM Apex
Assistance : Bosch Generation 3 Active Line Plus
Tarif public : 3 699 € TTC 

Retrouver également un article de présentation du Synapse NEO de Cannondale dans la revue Cyclotourisme, la revue mensuelle de la Fédération française de cyclotourisme. 

Texte : Fédération française de cyclotourisme- Photos : Fédération française de cyclotourisme et Cannondale
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.