Randonnée Permanente : Châteaubriant et le pays de la Mée

Le comité régionale de cyclotourisme de Loire-Atlantique vous propose une nouvelle Randonnée permanente intitulée « Châteaubriant et le pays de la Mée » et comprend trois circuits au départ de Châteaubriant. Visite guidée.

Une randonnée pour explorer  Châteaubriant et sa région


Cette Randonnée permanente (RP) vous fera découvrir  la ville de Châteaubriant  (12 000 habitants). Elle a conservé les restes de son Vieux-château (XIau XVe siècle.) et son Château-neuf, construction Renaissance du XVIe. Cette place forte est située sur les Marches de Bretagne et de l’Anjou.
Le pays de la Méeautour de Châteaubriant, a vu prospérer l’industrie métallurgique au XIXe siècle : étain, fer : nombreuses mines (Abbaretz, Sion-les-Mines, Riaillé …) et nombreuses forges (La Hunaudière, les-Forges-de-Moisdon, Martigné-Ferchaud).

À Châteaubriant, au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands établirent un camp de prisonniers politiques : à La carrière « La Sablière », furent fusillés 27 otages le 22 octobre 1941 : mémorial et musée. Sur la route de cette RP, l’abbaye de Mellerayoffre sa beauté au bord du lac. Occupée par les moines cisterciens jusqu’en 2015. Le lac artificiel de Vioreaua été réalisé comme réservoir d’eau pour alimenter le canal de Nantes à Brest.

Les circuits de cette Randonnée permanente


Circuit n° 1 :
La ville de Châteaubriant requiert de nombreux lieux d’intérêt sur le plan touristique : son château avec une partie médiévale rappelant son importance défensive aux confins de la Bretagne historique, et sa partie Renaissance (remarquable galerie). L’église de Béré (XIIe siècle.) est riche en éléments religieux.

Au lieu-dit « La Sablière » se trouve le mémorial rappelant les évènements tragiques de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Abbaretza gardé son haut terril, (exploitation de la mine d’étain), et Derval se nomme la ville au pays du schiste bleu. Les ruines de la tour Saint Clair rappellent que fort peu la puissance des baronnies de Derval. Le site des Forges de la Hunaudière illustre l’activité métallurgique de la région.
Circuit 1 sur veloefrance.fr 

Circuit n° 2 :
En quittant Châteaubriant, direction Louisfert, où se trouve la maison-école du poète René-Guy Cadou. Plus loin, rejoindre Joué-sur-Erdre et son vieux bourg, avant de contourner le lac de Vioreau, sur son côté ouest. L’abbaye cistercienne de Melleraysurgit au fond du lac : fondée en 1142, et bâtiment du XVIIIe siècle.
À Riaillé, on trouve d’anciennes maisons de mineurs (La Poitevinière). La grange sur le site des Forges de Moisdon-la-Rivière abrite une exposition permanente sur l’histoire de l’activité du fer au 17ème s. Rejoindre Erbray, haut-lieu de la fabrication de la chaux depuis 1750.

Circuit 2 sur veloenfrance.fr

Circuit n°3
De Châteaubriant, se diriger vers la forêt de Juigné. À Saint-Julien-de-Vouvantes, immense église et belle maison (fin XVe siècle) sur la place. Plus loin, le château de la Motte-Glainest une ancienne forteresse des Marches de Bretagne (fin XVe– début XVIe siècle.).
La chapelle de l’ancien prieuré de la Primaudièrer appelle une grandeur du passé. À Pouancé, ancienne cité médiévale : ruines du château du XIIIe-XVe siècles.
Continuer la route par Saint-Aubin, jusqu’à Martigné-Ferchaud, dont le nom évoque une importante activité de la forge pendant deux siècles (créée en 1672).
Circuit 3 sur véloenfrance.fr

Texte et photos : Serge Massot
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.