Nos éducateurs au collège

Les éducateurs de la Fédération n’ont pas attendu les instructions de l’éducation nationale visant à l’apprentissage du « savoir pratiquer le vélo », pour mettre leur savoir-faire au service des élèves des établissements scolaires. Dans toute la France, des actions sont mises en place  pour contribuer à la sécurité et à l’éducation routière à l’école et au collège.

Des initiatives généreuses 


Le comité d’organisation de la Semaine fédérale d’Albi 2015 a financé l’achat de 4 000 gilets jaunes destinés aux collégiens du Tarn. Des vélos ont été offerts pour faciliter l’éducation routière dans les écoles de la ville d’Albi. Une manière élégante et généreuse de remercier les collectivités qui ont aidé à la réussite de la Semaine fédérale du chef-lieu tarnais.  

Les  actions dans les collèges du Finistère 


Dans le Finistère, une opération d’envergure est organisée par le comité départemental en direction des collèges. Depuis 2011, et à la demande du conseil départemental, le comité départemental de cyclotourisme du Finistère du président René Le Loc’h, se mobilise pour mettre sur pied des « actions pour la pratique sécurisée du vélo » dans les collèges du département.  

Ces actions visent la partie pratique sachant que  la prévention routière assure la partie théorique. 

Vu l’étendue géographique du département du Finistère, deux équipes – une nord, une sud – se partagent l’action.  

Côté éducateurs compétents et disponibles, pas de problème. Côté matériel, la Fondation Norauto a financé l’achat de douze VTT, béquilles et casques.  Dans l’équipe Nord, l’école cyclo de Guipavas met à disposition dix VTT ainsi que son matériel pédagogique et ses remorques.   

Aujourd’hui, l’équipe nord se déplace avec deux remorques de matériels et dix-hui VTT. L’équipe de bénévoles, est composée de vingt-et-une personnes issues des clubs de Guipavas, de Brest, de Landerneau, de Sizun. Toutes licenciés à la Fédération française de cyclotourisme. 

Le jour de l’intervention, les sept bénévoles mobilisés par collège mettent en place la piste de maniabilité  et accueillent les élèves (entre 25 et 30 par classe). Brève explication, contrôle  des vélos des élèves (conformité au Code de la route et organes de sécurité), équipements (casques et gilets).   

Une fois le circuit de maniabilité effectué correctement et par petits groupes d’une dizaine, les collégiens effectuent un circuit (environ 2 à 2,5 km) en ville, accompagnés par au moins deux adultes.  

Des jeunes pas ingrats  


Une anecdote : dans un collège, un jeune homme, qui passait dans le couloir, vient saluer et remercier. Jean-Pierre, le moniteur. Stupéfaction. Et le jeune homme d’ajouter : « Je vous reconnais car vous m’avez appris à faire du vélo alors que j’étais en 6ème et maintenant je suis en fin de 3ème, et donc je suppose que vous êtes là pour préparer une action au collège ? Merci pour ce que vous faites et bonne journée Monsieur » 

Un bilan très positif 

Bilan  2018 pour l’équipe Nord :  

  • 11 collèges visités 
  • 650 heures de bénévolat 
  • 303 vélos contrôlés 
  • Et surtout des jeunes qui apprécient notre action 
  • Des collèges qui en redemandent 

Bilan quasi-identique pour l’équipe Sud.  

Texte :  Georges Golse, informations transmises par Jean-Pierre Guéguéniat, responsable de l’école de cyclotourisme de Guipavas  – Photos : Jean-Pierre Guéguéniat 

 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.