La fédération en Assemblée générale

L’assemblée générale de la Fédération française de cyclotourisme se tient ce week-end à Boulazac Isle Manoire, à 5 km de Périgueux, dans le département de la Dordogne. Le Centre culturel l’Agora accueille les débats qui s’annoncent riches, dans cette région si propice au cyclotourisme.

Claude-Hélène Yvard-Guermonprez, présidente du Comité départemental et son équipe de bénévoles ont relevé le défi de mettre sur pied cette organisation. Les élus et les collectivités locales, conscients de l’importance de notre activité pour l’économie du département se sont associés à l’organisation.

Les délégations des différents comités régionaux et départementaux, les élus fédéraux, les représentants des différentes commissions ont répondu nombreux à l’invitation et sont prêts à participer pleinement aux travaux. Ce sont environ 400 personnes qui sont présentes pour cette Assemblée générale 2018.

Une fédération tournée vers l’avenir

Tout comme la population française, la Fédération vieillit. Si ses membres vieillissent généralement bien grâce aux bienfaits de la pratique du vélo, il faut sans cesse se projeter vers l’avenir et préparer les nécessaires aménagements pour accueillir de nouveaux adhérents, jeunes, moins jeunes et familles.

L’Observatoire du cyclotourisme et le plan stratégique associé a marqué le début de l’année 2018 avec l’apparition du mot « vélo » dans notre identité visuelle, manière d’inviter toutes les pratiques – hormis la compétition. Le Symposium du cyclotourisme à Bourges a marqué la prise de conscience de la nécessité de s’adapter aux technologies modernes et offrir à nos adhérents des services nouveaux.
L’évolution vers une fédération 3.0, c’est aujourd’hui.

Après « Toutes à Paris » en 2012, « Toutes à vélo, Strasbourg 2016 », les féminines préparent activement leur prochain rendez-vous, prévu en 2020, à Toulouse.

Et nos jeunes dans tout ça ? La progression des effectifs des écoles de cyclotourisme est toujours notable. C’est un encouragement pour les éducateurs. Ces jeunes sont notre avenir. Une preuve ? Parmi les 15 présidents de club de moins de 30 ans que compte la Fédération, un sur trois a commencé en école de cyclotourisme – à 9 ans pour deux d’entre eux ! C’est peu, sans doute pas assez, mais c’est notable.
Deux représentants des jeunes présidents seront présents à la tribune pour partager leur vécu. Sans nul doute, un moment riche d’enseignements.

Le projet « Jeunes de 19 à 25 ans » sera présenté au cours de l’Assemblée. Préparé par un groupe de travail, il a pour but d’offrir des activités adaptées à cette tranche d’âge et, ainsi, les fidéliser.

Toujours avec l’idée de prendre en compte le présent et la nécessaire évolution des pratiques, deux ateliers seront proposés aux participants :

– Quelle réglementation, quelles infrastructures en vue du  partage de nos espaces d’activités – routes et chemins ?

– Comment développer le cyclotourisme en partenariat avec les collectivités locales ?

 Avec la sécurité, le Sport-Santé, l’accueil, autant de défis à relever pour assurer l’avenir !

Texte et photo : Georges Golse
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.