Le Pérou à vélo : 600 km d’Ayacucho à Cuzco par Abancay par un itinéraire très accidenté

Au cours de ce troisième volet de l’épopée cycliste au Pérou, nous retrouvons notre équipe d’aventuriers composé d’Annie, Bernadette et Yves sur les traces des Incas entre Ayacucho et Cuzco. L’altitude, la chaleur ou même le froid n’ont pas eu raison de leurs volontés de fer car la beauté des paysages et des rencontres effacent chacune de ces douleurs.

Ayacucho à Andahuaylas

245 km avec un passage de col maxi  à 4 400 m, le point le plus bas de 1 900m

Successions de longues montées, longues descentes, sous la grosse chaleur ou le froid quand ce n’est pas la pluie ou la grêle. Le décor change en permanence, on s’émerveille des couleurs, on se désole de régions désertiques jusqu’à trouver un toit dans un village perdu et c’est un bonheur tout simple, les rencontres, les échanges…

Nous quittons nos charmants hébergeurs Alicia et Carlos qui nous remet un pin’s du Pérou.

43 km d’ascension pour atteindre le premier col Toccto à 4 240 m, le froid a remplacé le soleil, 17 h il est temps de chercher un emplacement de bivouac dans cette immense désolation.

18 h 30 il fait nuit, une voiture de police nous a repérés, deux policiers armés de mitraillettes arrivent à notre hauteur, simple contrôle afin de savoir si tout se passe bien. 19 h 30 une nouvelle voiture de police arrive en nous demandant avec insistance d’aller camper à 6 km plus loin en invoquant le très mauvais temps pour cette nuit. Évidemment nous ne bougeons pas. 20 h, il pleut très fort, orage qui tonne et pour finir mon chapiteau s’écroule sous le poids de la grêle… Très mauvaise nuit…

Curieusement aujourd’hui c’est sous 40 degrés que nous grimpons dans un décor de plantations de papayes, mangues, bananes, avocats et canne à sucre.

De petits cactus forment des grosses touffes blanches.

Fortesse de Sondor

Site archéologique de la civilisation Chanka (période de 1000 à 1430 ans) que les Incas ont combattu et incorporé à leur Empire.

Brouillard dense, il nous faut chercher chaque site.

Laguna Pacucha

Une légende veut que les habitants de cette vallée étaient méchants. Une sorcière implora les éléments du ciel afin d’inonder la vallée. Depuis des sirènes hommes-femmes attirent les touristes pour les noyer….

Jour de Toussaint : jour de fête avec un très long défilé musical composé de jolis petits anges blancs.
La coutume est de déguster des pains sucrés, nous ne manquons pas bien sûr de savourer ce pain.

De Andahuaylas à Abancay

151 km sur deux jours de montagnes russes, point le plus haut à 4 200 m et le plus bas 1 800 m.

Bernadette dans la dernière ascension de la journée (670 m de dénivelé sur 18 km) pour atteindre Abancay.

Abancay : jour de repos

Nous choisissons une balade dans le sanctuaire national d’Ampay. Nous pénétrons dans une immense forêt composée essentiellement d’un conifère natif du Pérou : le intimpa, variété de sapin aux tiges très souples. Le lichen enveloppe complètement les troncs et les branches d’arbres qui servent de tuteurs à de nombreuses variétés de fleurs.

Belle famille péruvienne avec deux mamans, six enfants et un bébé grimpant à la première laguna.

Retrouvez l’intégralité de ce voyage de 600 Km entre Ayacucho et Cuzco sur le blog d’Annie : https://veloperou.wordpress.com

À suivre…

Texte et photos : Annie Proust – www.veloperou.wordpress.com

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.