Le sac de guidon le compagnon du cyclotouriste

Le sac de guidon, comme les sacoches, caractérise le cyclotouriste et plus précisément le cyclotouriste français « traditionnel ». Même si les matières et les formes ont largement évolués ces vingt dernières années, l’aspect reste sensiblement identique.

Qu’il soit léger, au contenu minimum, ou au contraire lourdement chargé, le sac de guidon s’utilise en complément d’autres bagages, en général fixés à l’arrière du vélo. Comme tout bagage, le sac de guidon doit contenter au moins deux critères :

  • être solidement fixé aux éléments du vélo, sans en compromettre la tenue de route, et satisfaire ainsi à la plus élémentaire des règles de sécurité ; 
  • faire en sorte que le centre de gravité de l’ensemble (vélo + bagages + cycliste) soit le plus bas possible. Sans entrer dans les détails, sachons que plus le centre de gravité est bas, moins est importante la force qui tend à déséquilibrer le cycliste, surtout si le poids du bagage est important. Lors du pédalage « en danseuse » par exemple, le vélo est plus stable et plus facile à manœuvrer avec un bagage le plus bas possible.
 Pour satisfaire à ces deux critères, les solutions ne manquent pas, même si elles sont parfois difficiles à mettre en œuvre. Du catalogue au sur-mesure, voici en photos quelques solutions pour tout bon sac de guidon.
Texte :  Bernard Lescudé et Jean-Pierre Giorgi – Photos : Bernard Lescudé
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.