Trait d’Union 2018 : C’est déjà fini !

Le Trait d’Union 2018, 20 ans, 20e édition a pris fin sur la piste du stade d’Epinal où se déroulait la cérémonie d’ouverture de la Semaine fédérale. Mais avant d’en arriver là, les jeunes et les encadrants ont vécu deux journées intenses. 

J’avais posé la question : Entre Chaumont et Mirecourt, les Vosges apporteront-elles un peu de fraîcheur ? Réponse : Non ! Elles ne nous ont apporté que du relief et évoqué l’eau…fraîche avec des noms  comme Vittel ou Contrexéville.

Peu après le départ de Chaumont, nous avons expérimenté un nouveau jeu. Après le saute-mouton du Perche, nous avons goûté au toboggan. Interminable ligne droite de creux et de bosses. Et la chasse à l’eau a repris… (Voir les éditions précédentes)

A Mirecourt, nous étions attendus par Claudette Métral et Marie-France Pujeaut qui représentaient la Sphère jeunesse fédérale accompagnées d’ Isabelle Bouresas et Bernadette Bittner chargées de l’Accueil Jeunes de la semaine fédérale. Nous pouvions alors partager le gâteau d’anniversaire. Vingt bougies pour cet événement jeunes exceptionnel. Puis vint l’heure de la remise des trophées individuels et maillots de la SF d’Epinal offerts par le Cosfic de Mortagne au Perche. Etonnant ? Non. C’est la solidarité entre organisateurs affirme François Beaudoin. Les deux plus jeunes participants – Pierre et Arthur – ont été honorés ainsi que Antoine et Antonin qui ont sept TU à leur actif. Difficile de faire mieux. Les jeunes encadrants fédéraux – Fanny, Sophie, Antoine, Emile et Lou- qui ont été sollicités tout au long du voyage ont été félicités par la Commission nationale de formation.

Il était temps d’aller se coucher et récupérer avant la dernière étape toujours chargée d’émotion.

Epinal en point de mire

Comme le parcours n’était pas assez bossu, nous avons ajouté l’ascension de  la croix de Virine, remarquable point de vue sur la montagne et site original pour la traditionnelle photo souvenir. Puis tout s’est enchaîné très vite. Rencontre avec les jeunes de la semaine fédérale. Arrivée à Epinal sous bonne escorte. Tours d’honneur. Remise du trophée du Trait d’Union à Jean-Claude Augay président du Cosfic qui en aura la garde pendant un an. Rencontre avec les familles. Partage du verre de l’amitié. Dernière embrassades, dernières poignées de mains… et la promesse de recommencer en 2019.

Immenses mercis aux participants, aux encadrants et à tous ceux qui ont permis la réussite de cette édition entre Perche et Vosges.  

Texte et photos : Georges Golse
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.