Les as de la sécurité routière

Le Concours national d’éducation routière (CNER) s’est déroulé cette année en Bretagne, dans la ville de Quessoy du 27 au 29 octobre. La sphère Jeunesse et le comité départemental des Côtes-d’Armor (CoDep 22) ont permis à soixante-six jeunes sélectionnés et à leurs éducateurs de vivre un week-end particulièrement convivial et de surcroît, dans la tradition bretonne !

Comme tout concours, le Concours national d’éducation routière a son classement. C’est l’équipe d’Île-de-France qui a remporté cette année la première place devant la Normandie et le comité régional Auvergne-Rhône Alpes. Le classement, très serré, montre encore une fois que les jeunes sélectionnés dans les comités régionaux s’étaient bien préparés notamment grâce à l’assistance de leurs éducateurs bénévoles. Au-delà de ce concours, l’enjeu est bien l’éducation routière, la sécurité, l’apprentissage de l’autonomie à vélo. Ce rassemblement est la vitrine du travail réalisé toute l’année dans les écoles de cyclotourisme et les jeunes qui ont été sélectionnés lors des concours régionaux et de la Semaine nationale, sont les ambassadeurs des milliers de nos jeunes licenciés.

Nous soulignerons le côté convivial de ce concours qui tient en grande partie à Jean-Charles Harzo et son équipe du CoDep 22 ayant grandement participé à faire déguster les spécialités locales au plus grand nombre et à initier les jeunes comme les adultes aux subtilités des danses locales.  Les personnalités présentes, Martine Cano (présidente de la FFCT), Gérard Maurice (président du comité régional Bretagne), Dominique Lamouller (vice-président), ont été présents tout le week-end et ont apprécié le sérieux et le niveau des jeunes. Alain Rat, vice-président en charge de la jeunesse, n’a pas manqué de féliciter et remercier les participants, les éducateurs et tous les bénévoles qui ont assuré le succès de ces journées.

Plus de photos sur le blog du Codep 22 

Texte et photos : Georges Golse

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.