Un tour de France en handbike pour défendre les valeurs du sport !

Jonathan Josse, plus communément appelé « Gino », est une véritable force de la nature. Il s’est lancé l’an dernier un pari fou : faire le tour de France en handbike, c’est à dire à la seule force de ses bras. A l’âge de 24 ans, Jonathan a perdu l’usage de ses jambes. Au centre de rééducation, il découvre ce sport qui deviendra pour lui un ami, un ami qu’il fréquentera de plus en plus souvent et qui se transformera au fil du temps, en passion, un ami nommé « Vélo ».

Gino a entamé ce tour de France pour promouvoir le handbike et les valeurs du sport, sensibiliser la population au handicap, mais surtout, promouvoir les messages de prévention de la sécurité routière. Il milite parallèlement pour celle-ci et fonde une association nommée « Latimagino ».

Son tour de France se fait en trois étapes et sur trois années consécutives :

· En 2016, il est parti de Bray-Dune pour rejoindre Saint Brévin Les Pins, avec au total 2310 kilomètres.

· En 2017, du 9 septembre au 11 octobre, il a rallié Saint Brévin Les Pins aux Deux Alpes en 25 étapes et parcouru 2520 kilomètres. Lors de sa dernière étape d’Embrun aux Deux Alpes, il a été accompagné par des cyclotouristes du Codep 38, du sommet du col du Lautaret jusqu’à sa destination finale. Ils ont ainsi parcouru quelques dizaines de kilomètres tous ensemble, rejoints ensuite par David Smetanine, athlète paraplégique médaillé d’or aux jeux olympiques de Pékin en 2008 lors du 100 m nage libre) et par Florian Jouanny, 1er athlète tétraplégique européen à terminer un IronMan (Barcelone).

· Enfin, en 2018 la troisième étape partira des Deux Alpes pour rejoindre Bray-Dune. Le Codep 38 sera de nouveau accompagnateur et espère que les CoDep et clubs traversés seront également de la partie, pour promouvoir la sécurité sur les routes et soutenir Jonathan.

Aux yeux de tous, Jonathan dit Gino aura montré que le handicap n’était pas une fatalité, qu’il fallait se battre pour aller au bout de ses rêves, de sa passion, de son combat…

Jonathan, David, Florian et les autres nous démontrent qu’ils possèdent au fond d’eux une force extraordinaire.

Jonathan Josse:

« Pour nous c’est plus que du sport, c’est du dépassement de soi ! »

Texte et photos Agnès HOUVION

                 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.