Vivons vélo : La sacoche de secours

Grande ou petite randonnée, cyclotourisme, cyclo-camping, apprenez à faire une trousse de premiers secours lors de vos balades à vélo.

Une trousse de secours pourquoi faire ?
Aucun cycliste n’est à l’abri ! Coup de soleil, insolation, piqûre d’insecte, allergie, démangeaison, ampoule, écorchure, coupure, hématome, entorse suite à une glissade… arrive à tout le monde. Pour poursuivre votre ride dans les meilleures conditions mieux vaut avoir un minimum pharmacie dans son sac à dos ou sa sacoche.

Le B.A.B.A. du kit de premiers secours

  • Coups de soleil et brûlures : une émulsion cutanée calmante utilisée dans le traitement des brûlures, des plaies superficielles non infectées et des rougeurs ;
  • Piqûre d’insectes ou de végétaux : une pommade apaisante, calmant les démangeaisons d’intensités variables ;
  • Ampoules : des pansements prédécoupés de différentes tailles et formes du genre « seconde peau » ;
  • Douleurs et fièvres : du paracétamol ou de l’ibuprofène ;
  • Poussière ou autres dans les yeux, écorchure, etc. : un sérum physiologique en dosette pour laver ;
  • Une plaie souillée : un désinfectant incolore + compresses stériles ;
  • Protégez une écorchure, coupure, etc.  avec des compresses stériles de petit et grand format ;
  • Soutenez le pansement avec une bande adhésive élastique et collante ;
  • Une coupure, plaie franche désinfectée : des petites bandelettes de sparadrap microporeux collantes pour resserrer les bords ;
  • En cas de choc ou de coup : une crème à l’arnica et un tube d’arnica en granules ;
  • Saignements de nez : un coagulant ;
  • Entorse, luxation, déchirure musculaire : une bande de crêpe velpeau permet de comprimer légèrement la zone lésée ;
  • Maux de ventre, diarrhées, vomissements : ultra-levure et un antispasmodique contre les contractions anormales et douloureuses de l’intestin, des voies biliaires, etc. ;
  • Une aiguille ou une pince à épiler pour enlever une écharde ;
  • Une paire de ciseaux pour couper les compresses, bandes, ou les vêtements ;
  • En cas infections, un antibiotique à large spectre est nécessaire si vous partez plusieurs jours.

 

N’oubliez pas vos médicaments habituels et personnels
Si vous avez par exemple des allergies, de l’asthme, du diabète, des problèmes de tension, etc. Quels que soient vos besoins, emmenez les produits que vous connaissez et que vous utilisez. N’expérimentez pas sur le terrain. Avant de partir, demandez conseil à votre médecin.
Si vous partez pour la journée, emportez une trousse de secours plus légère. Enlevez tous les soins qui peuvent attendre votre retour.

Pédalez tranquille !

 

Texte : Clarisse Nénard – AG2R La Mondiale

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.